Au total, Agilis réalisera 90 km de séparateurs simples en béton adhérent (GBA) (photo du haut) et 12 km de caniveaux à fente (photo du bas).

Des moyens humains et matériels importants

« Notre intervention a commencé en mai 2015 et s'achèvera fin avril 2017, résume Clément Guerre d'Agilis, ingénieur Travaux en charge du chantier. Nous avons d'ores et déjà réalisé 26 km de séparateurs simples en béton adhérent (GBA), 8 km de cunettes béton, 6 km de caniveaux à fente et 4 km de caniveaux U. À terme, ce chantier nécessitera la réalisation de 90 km de séparateurs simples en béton adhérent (GBA), 19 km de cunettes béton, 12 km de caniveaux à fente et 5 km de caniveaux U. »

D’importants moyens humains et matériels ont été engagés : « En moyenne, nous mobilisons deux équipes de béton extrudé – soit 12 personnes – avec deux machines à coffrages glissants, plus une équipe de maçons composée de quatre personnes. Lors de certaines phases de basculement de la circulation, nous pouvons faire intervenir jusqu’à quatre équipes de béton extrudé – soit 24 personnes – avec quatre machines à coffrages glissants et jusqu’à trois équipes de maçons – soit douze personnes. Il a été nécessaire d’adapter certaines formules de béton extrudé, poursuit Clément Guerre. En termes de quantité, nous avons déjà mis en œuvre 11 000 m3 (sur un total estimé à 37 300 m³) de béton extrudé, conforme à la norme NF EN 206/CN ; de classe mécanique C30/37 ; de consistance S1 et de classe d'exposition XF2.

4 600 m3 de béton formulé avec un ciment Calcia (CEM I 52,5 N-SR3 CE PM CP2 NF de Beaucaire) sur un total de 25 900 m3 ont déjà été livrés par Unibéton & Cemex et 6 400 m³ de béton formulé avec un ciment Lafarge (CEM II/B-S 52,5 N CE PM – CP1 NF de Sète) sur un total de 11 400 m³, ont déjà été livrés par la société Servant (groupe Colas). »

Sécurité et environnement

« La principale difficulté réside dans la complexité du phasage des travaux, compte tenu du maintien du trafic routier, ce qui implique des travaux sous circulation ou des phases de basculement de la circulation de nuit, avec des délais d’intervention très courts. Le tout, en portant une attention toute particulière à la sécurité et à l’environnement… »

Au total, Agilis réalisera 90 km de séparateurs simples en béton adhérent (GBA) (photo du haut) et 12 km de caniveaux à fente (photo du bas).
Au total, Agilis réalisera 90 km de séparateurs simples en béton adhérent (GBA) (photo du haut) et 12 km de caniveaux à fente (photo du bas).

Maîtrise d’ouvrage: Vinci Autoroutes (ASF) - Maîtrise d’œuvre: Ingerop, Traverses, Duval - Entreprises: Vinci Construction Terrassement (mandataire), Guintoli, Razel Bec, Sogea Sud, Cognac TP, EHTP, Eurovia Méditerranée, Eurovia Gpi, NGE-Génie Civil, GTM Sud, Dodin Campenon Bernard, Agilis & Signature (équipements, assainissement et signalisation) - Fournisseurs du béton: Servant (groupe Colas), Unibéton & Cemex - Fournisseurs du ciment: Lafarge & Ciments Calcia



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/06/2007
    COLLECTION TECHNIQUE
    T57. Voiries et aménagements urbains en béton - Revêtements et structures réservoirs
    En agglomération, l'imperméabilisation des sols augmente les risques d’inondation par les eaux pluviales. Ce guide explique le rôle que peuvent avoir les chaussées à structures réservoirs en béton, une solution intéressante pour endiguer ce phénomène. Elles permettent en effet d'assurer un stockage temporaire des eaux pluviales et une décantation des matières en suspension, ce qui limite l'apport brutal de polluants dans les stations d'épuration.
  • 23/12/2020
    Routes

    Focus technique : Couche de forme traitée, les études préalables

    Le traitement en place au ciment ou au liant hydraulique routier repose sur l’exploitation optimale du « gisement » des matériaux existants sur le site. L’objectif des études préalables est d’évaluer les caractéristiques des matériaux à traiter afin de proposer un type de traitement et un dimensionnement de la couche de forme adapté au cas de chantier. Si le procédé est simple et attrayant, faut-il encore s’assurer de la faisabilité technique et de l’intérêt économique et environnemental d’une telle démarche. 
  • 01/12/2002
    REVUE
    Routes n°82
    Il y a tout juste un an, CIMBETON procédait à une cure de rajeunissement de la revue Routes qui s’est traduite par une nouvelle maquette, effective dès le n° 79 de mars 2002...