Au sens large, le ciment est une matière pulvérulente formant avec l’eau une pâte liante capable d’agglomérer en durcissant des substances variées (Larousse 2002). Dans le présent contexte, le terme de ciment désigne par défaut un liant hydraulique, i.e. qui fait prise au contact de l’eau par hydratation, dont la composition est régie par la norme EN 197.1. Il existe des ciments spéciaux qui possèdent des propriétés spécifiques de prise ou de résistance : ciment alumineux fondu, ciment prompt naturel…régis par des normes spécifiques. Le ciment est gris le plus souvent mais il existe des ciments blancs composés à partir de matières premières sans oxyde de fer.

Tous les termes du Glossaire


Voir aussi

  • 01/06/2016
    Bordeaux

    Le béton scintillant fait rayonner la cité du vin

    Inaugurée ce 31 mai par François Hollande, la Cité du Vin de Bordeaux a pour vocation de mieux faire connaître le monde du vin, carrefour universel des cultures et des civilisations. Les architectes ont choisi du béton décoratif, mis en œuvre par l’agence Sols Aquitaine, pour servir d’écrin à l’audacieux édifice qui l’abrite au bord de la Garonne. En vedette, une nouveauté : le béton scintillant !
  • 17/12/2007
    Solutions béton

    SB N° 128. Des solutions innovantes pour la maison individuelle

    Le marché de la maison est majoritairement animé par les constructeurs de maisons individuelles, suivis des entreprises de construction, des architectes et enfin, dans une faible mesure, des particuliers eux-mêmes. A tous ces acteurs, le béton offre des solutions variées, innovantes, efficaces, simples et d’un excellent rapport qualité-prix. Prêt à l’emploi, notamment sous forme de béton autoplaçant, ou préfabriqué, sous forme de blocs, de poutrelles, de prémurs, etc., il connaît un essor continu, démontrant ainsi la pertinence de l’offre béton dans ce domaine si proche de nous qu’est la maison individuelle.
  • 31/10/2018
    ESSONNE

    Déviation d’étampes : une couche de forme innovante

    Performances techniques, optimisation des structures de chaussées routières, préservation des ressources, réduction des coûts, protection de l’environnement : autant d’avantages qui expliquent l’engouement pour cette nouvelle technique élaborée par l’entreprise Charier et qui consiste à traiter un sol, préalablement renforcé de fibres de chanvre, au liant hydraulique routier (LHR). En voici un nouvel exemple très significatif avec la déviation d’Étampes (Essonne), dernier tronçon du programme de désenclavement du parc Sud Essor à Étampes.