23/04/2018
Patrick Guiraud

Notion de durabilité des bétons

Un ouvrage doit résister au cours du temps aux diverses agressions ou sollicitations (physiques, mécaniques, chimiques…) c’est-à-dire aux charges auxquelles il est soumis, ainsi qu'aux actions diverses telles que le vent, la pluie, le froid, la chaleur, le milieu ambiant… tout en conservant son esthétisme. Il doit satisfaire, avec un niveau constant, les besoins des utilisateurs au cours de sa durée d’utilisation.
23/04/2018
Patrick Guiraud

Approche performantielle

L’approche performantielle est une démarche innovante, globale et prédictive de la durabilité des structures en béton, fondée sur la notion d’indicateurs de durabilité.
L'approche performantielle

L'approche performantielle

L’approche performantielle est une démarche innovante, globale et prédictive de la durabilité des structures en béton, fondée sur la notion d’indicateurs de durabilité.
Dans des conditions normales, les armatures enrobées d’un béton compact et non fissuré sont protégées naturellement des risques de corrosion par un phénomène de passivation qui résulte de la création, à la surface de l’acier, d’une pellicule protectrice Fe2O3CaO (dite de passivation).
Dans des conditions normales, les armatures enrobées d’un béton compact et non fissuré sont protégées naturellement des risques de corrosion par un phénomène de passivation qui résulte de la création, à la surface de l’acier, d’une pellicule protectrice Fe2O3CaO (dite de passivation).
Les mécanismes de dégradation du béton sont liés à l’alternance de cycles répétés de phases de gel et de dégel. Le risque de désordres est d’autant plus élevé que le degré de saturation en eau du béton est important. C’est le cas notamment des parties d’ouvrages non protégées des intempéries et en contact direct avec des eaux saturées en sel.
La protection des ouvrages de Génie Civil en béton par peinture
CIMbéton

La protection des ouvrages de Génie Civil en béton par peinture

Malgré ses performances intrinsèques, le béton demeure sensible aux agents extérieurs. Une protection de sa surface par une peinture adéquate permet plus particulièrement de limiter les principaux risques que sont la carbonatation et la pénétration des chlorures, tout en apportant l’esthétisme de la couleur.  


0 commentaires
Voir aussi
  • 01/12/2009
    COLLECTION TECHNIQUE CIMBÉTON
    B90C. Concevoir en béton. Matière et texture
    Ce cahier des modules de conférences explique comment le béton, matériau composite par nature, autorise un travail approfondi sur l’apparence de son parement. Trois grands types de traitements sont utilisés pour animer sa surface : l’empreinte, les traitements chimiques et les traitements mécaniques. Le choix des composants, sables, granulats, ciments gris ou blanc, leur dosage, associé aux différents traitements de la surface génèrent une large palette d’aspects et de teintes.
  • 11/06/2020
    Règles B.A. 1960
    Les règles B.A.1945 sont remplacées en octobre 1960 par les règles B.A. 960 publiées sous le statut de Document Technique Unifié (DTU) avec l'intitulé ci-dessous.