La nouvelle interruption de terre-plein central (ITPC) de l'A40, au sud d'Oyonnax.

Une déclivité d’environ 5%

« La glissière métallique préexistante a été déposée sur 548 m, détaille Philippe Michalet. Puis l'ancien caniveau, en mauvais état, a été détruit sur 128 m. Nous en avons réalisé un nouveau, à fente, de diamètre de 300 mm, équipé de clés de voûte sur 50 m pour le renforcer au niveau de l'ITPC, en raison du passage des véhicules. Enfin, de part et d'autre de l'ouverture, nous avons mis en place 8 m de séparateurs doubles en béton adhérent (DBA) – coulés en place et solidarisés avec la chaussée –, sur lesquels a été boulonné le dispositif métallique de l'ITPC, monté sur roulettes pour en faciliter la manœuvre. Enfin, 376 m de séparateurs simples GBA ainsi que des raccords métalliques ont complété l'ouvrage. » La quantité de béton mis en œuvre s'élève à 153 m3. Ce béton, élaboré conformément à la norme NF EN 206/CN, est un béton à propriétés spécifiées désigné sous l'appellation BPS ; NF EN 206/CN ; C 35/45 ; XF4 ; S1 ; CI 0,40 ; Dmax 22,4.

FORMULATION

Produit : BPS NF EN 206/CN C 35/45 XF4 S1 CI 0,40 DMAX 22,4

Ciment : CEM II/BS 52,5 N CE PMCP1 NF : 350 kg/m3

Granulats :

  • Sable : 0/4 SCL : 860 kg/m3
  • Gravillons :
    • 4/11 SCL : 300 kg/m3
    • 11/22 SCL : 690 kg/m3

Eau : 135 kg/m3

Adjuvants :

Maîtrise d’ouvrage: APRR - Maître d’œuvre: APRR - Terrassement et enrobé: AER - Réalisation du béton extrudé: AER - Fournisseur du béton: Vicat - Fournisseur du ciment: Vicat



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/03/2005
    REVUE
    Routes n°91
    Travaux et équipements routiers - Terrassements - Aménagements urbains - Aéroports
  • 01/06/2002
    REVUE
    Routes n°80
    Créée en 1982 pour mieux informer les décideurs et les constructeurs sur les techniques routières et aéroportuaires utilisant le ciment et le béton, la revue Routes a, pendant toute cette période, cherché et réussi à remplir sa mission d’information avec sérieux et rigueur…
  • 27/04/2020
    REVUE
    Routes Info n°1
    Pour redonner une nouvelle jeunesse à la RD7, le conseil départemental de l’Aube a choisi le retraitement en place à froid au liant hydraulique routier (LHR). Un choix judicieux, du point de vue tant économique qu’écologique.