La nouvelle interruption de terre-plein central (ITPC) de l'A40, au sud d'Oyonnax.

Une déclivité d’environ 5%

« La glissière métallique préexistante a été déposée sur 548 m, détaille Philippe Michalet. Puis l'ancien caniveau, en mauvais état, a été détruit sur 128 m. Nous en avons réalisé un nouveau, à fente, de diamètre de 300 mm, équipé de clés de voûte sur 50 m pour le renforcer au niveau de l'ITPC, en raison du passage des véhicules. Enfin, de part et d'autre de l'ouverture, nous avons mis en place 8 m de séparateurs doubles en béton adhérent (DBA) – coulés en place et solidarisés avec la chaussée –, sur lesquels a été boulonné le dispositif métallique de l'ITPC, monté sur roulettes pour en faciliter la manœuvre. Enfin, 376 m de séparateurs simples GBA ainsi que des raccords métalliques ont complété l'ouvrage. » La quantité de béton mis en œuvre s'élève à 153 m3. Ce béton, élaboré conformément à la norme NF EN 206/CN, est un béton à propriétés spécifiées désigné sous l'appellation BPS ; NF EN 206/CN ; C 35/45 ; XF4 ; S1 ; CI 0,40 ; Dmax 22,4.

FORMULATION

Produit : BPS NF EN 206/CN C 35/45 XF4 S1 CI 0,40 DMAX 22,4

Ciment : CEM II/BS 52,5 N CE PMCP1 NF : 350 kg/m3

Granulats :

  • Sable : 0/4 SCL : 860 kg/m3
  • Gravillons :
    • 4/11 SCL : 300 kg/m3
    • 11/22 SCL : 690 kg/m3

Eau : 135 kg/m3

Adjuvants :

Maîtrise d’ouvrage: APRR - Maître d’œuvre: APRR - Terrassement et enrobé: AER - Réalisation du béton extrudé: AER - Fournisseur du béton: Vicat - Fournisseur du ciment: Vicat



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/03/2016
    article
    Un béton caoutchouc anti-bruit et anti-vibrations
    Innovation : Trac Le groupe Rincent a développé un procédé qui permet d’obtenir un « composite inverse » à base de ciment et de caoutchouc recyclé. Baptisé « TRAC », ce nouveau matériau permet de réaliser des murs anti-bruit performants et « écologiques » qui équipent déjà plusieurs grands axes routiers d’Île-de-France. D’autres applications – notamment anti-vibrations – sont en cours de développement.
  • 27/04/2020
    REVUE
    Routes Info n°1
    Pour redonner une nouvelle jeunesse à la RD7, le conseil départemental de l’Aube a choisi le retraitement en place à froid au liant hydraulique routier (LHR). Un choix judicieux, du point de vue tant économique qu’écologique.