Appelés également additifs, produit chimique incorporé à faible dose (moins de 5 % de la masse du ciment) dans le béton ou le mortier, afin de modifier certaines de ses propriétés. L’incorporation se fait soit avant, soit pendant le mélange, soit au cours d’une opération supplémentaire de malaxage. Selon l’effet recherché, on peut distinguer, trois grandes familles d’adjuvant : les accélérateurs de prise et les accélérateurs de durcissement, ainsi que les retardateurs qui ont chacun une action sur les délais de prise et de durcissement; les plastifiant et les surperplastifiants, qui ont une action sur la plasticité et la compacité; les entraîneurs d'air, les antigels, les antigélitifs et les hydrofuges de masse, qui ont une action sur la résistance aux agents extérieurs.

Tous les termes du Glossaire


Voir aussi

  • 01/06/2016
    Roquebrune-Cap-Martin

    Béton désactivé pour plage de prestige

    L’an dernier, la société MB Constructions a participé à la rénovation du Vista Beach, un complexe balnéaire de prestige, situé à Roquebrune-Cap-Martin. Mission : réaliser de superbes « terrasses de plage » en béton désactivé, à la fois esthétiques et résistantes. Pari gagné !
  • 17/01/2005
    Construction Moderne Ouvrages d'art

    Construction moderne Ouvrages d'art 2005

    Qu’ils soient routiers, ferroviaires, fluviaux, aériens ou hertziens, les réseaux de communication rapprochent les hommes. Jeter un “pont” vers l’autre a toujours été un acte humainement symbolique. Cette main tendue, nous l’avons imaginée sous différentes formes: d’abord un tronc d’arbre lancé en travers du ravin, puis des pierres assemblées en arcs de plus en plus élancés, et enfin des matériaux modernes tels que le béton de ciment, que l’ingénieur a appris à maîtriser. De ces performances sans cesse améliorées naissent des tabliers de ponts aux portées toujours plus audacieuses.
  • 01/10/2009
    REVUE

    Construction Moderne n°133

    Mettre en valeur un espace urbain, s’inscrire dans un site patrimonial, dialoguer avec un monument en trouvant un juste équilibre entre restitution historique et création contemporaine, tisser des liens harmonieux avec l’environnement naturel... tout édifice prend place dans un milieu existant et doit relever les défis de l’une ou l’autre des situations précédemment évoquées.