Résumé 

Nous célébrons cette année le 200e anniversaire de la présentation par Louis-Joseph Vicat au Conseil des Ponts et Chaussées et à l’Institut de France de son mémoire intitulé : « Recherches expérimentales sur les chaux de construction, les bétons et les mortiers ordinaires », qui reçut les louanges et les encouragements de ces deux institutions et constitua le socle sur lequel se développèrent ensuite la chimie et l’industrie du ciment. Depuis lors, l’histoire du Génie Civil et celle du béton sont intimement liées, dans une évolution constante et partagée, marquée par quelques grandes étapes : l’invention du béton armé dans la deuxième moitié du XIXe siècle, celle du béton précontraint au cours des premières décennies du XXe et, plus récemment, le développement des bétons à hautes performances, des bétons fibrés et des BFUP.

Comme l’a très bien montré Cyrille Simonnet, les découvertes de Vicat sont l’aboutissement d’une quête séculaire, celle de la pierre artificielle, dite aussi pierre factice, et plus encore celle du monolithisme, que mettront en œuvre au xixe siècle François Coignet avec le « béton aggloméré » et François Hennebique avec les premières ossatures en béton armé. Simonnet cite notamment Claude Perrault qui écrivait en 1673 : « C’est ainsi une grande beauté à un bâtiment que de paraître n’être fait que d’une pierre. » Ainsi, le béton sous toutes ses formes a non seulement pris la place de la maçonnerie pour devenir de loin le premier matériau de construction sur notre planète, mais il a aussi et surtout donné aux architectes et aux ingénieurs des moyens et une liberté immenses.

Sommaire 

  1. La Réunion (974) : Un viaduc conçu pour affronter les cyclones
  2. Grand Paris Express : Catalyseur de la ville de demain
  3. Saint-Nazaire (44) : Et flotte l’éolienne... sur du béton léger !
  4. Montpellier (34) : Une ombrière climatique inédite pour la gare TGV
  5. Nice (06) : Promenade en souterrain pour le tramway
  6. Rennes (35) : Un viaduc tout en finesse pour le métro
  7. Massy-Antony : Le galet de béton pour la station de pompage
  8. Seine-et-Marne (94) : Passe à poissons et continuité écologique


0 commentaires

Voir aussi