Le clinker, constituant principal des ciments, est obtenu par cuisson de deux ressources minérales (80 % de calcaire et 20 % d’argile) particulièrement abondantes sur la planète (coefficient respectif de rareté par rapport à l’antimoine : 7.08 10-10 et 2.99 10-10).

La fabrication du clinker Portland en cimenterie nécessite la décarbonatation du calcaire, forme la plus stable du calcium dans la nature, et sa cuisson en présence de silice.

Cette fabrication génère des émissions de CO2 qui ont deux origines :

  • les combustibles fossiles nécessaires à la phase de cuisson du calcaire et de l’argile ;
  • la décarbonatation du calcaire pendant la phase de pré-calcination dans le four ;

CaCO 3 (carbonate de calcium) → CaO (oxyde de calcium) + CO2.

Les industriels cimentiers mettent en œuvre depuis plusieurs décennies des innovations visant à réduire les émissions de CO2 lors de la production des ciments, en particulier :

  • l’utilisation de combustibles alternatifs non carbonatés en substitution des combustibles fossiles ;
  • la valorisation matière pour la constitution du cru (mélange de matières minérales finement broyées qui est introduit dans le four) ;
  • la valorisation matière pour la fabrication des ciments : l’utilisation de co-produits d'autres l’industrie (laitiers de haut fourneau, cendres volantes, fumée de silice…) associés au clinker permet d’offrir une large gamme de ciments aux propriétés et utilisations très variées ;

Il en résulte qu’en France la fabrication d’une tonne de ciment génère 600 kg de CO2 à comparer à la moyenne mondiale qui est de l’ordre de 1000 kg.

Les fabricants de béton coulé en place (BPE) et de produits préfabriqués en béton développent aussi des démarches de valorisation matière pour la fabrication des bétons : substitution du ciment par des additions normalisées (laitiers de haut fourneau, cendres volantes, fumée de silice) et pour la formulation des bétons (notion de liant équivalent).



0 commentaires
Voir aussi
  • 21/03/2019
    recyclage

    Le Projet National Recybeton livre ses recommandations pour le recyclage du béton dans le béton

    Après six années de recherche collaborative, le projet national RECYBETON présente ses avancées scientifiques ainsi que ses recommandations sur l’usage des granulats recyclés dans le béton. Objectif : indiquer à chaque acteur concerné les conditions de mise en œuvre pour obtenir un béton recyclé aux performances techniques et économiques aussi satisfaisantes qu’un béton classique. Entretien avec François de Larrard, directeur Scientifique du projet.
  • 20/01/2021
    Les actions de l'industrie cimentière en matière de développement durable
    L’industrie cimentière gère sa politique de développement et d’investissement dans un souci d’efficacité économique et d’amélioration de sa compétitivité en respectant la concertation et le dialogue avec ses parties prenantes et en se préoccupant constamment de la santé de ses collaborateurs et de la protection de notre environnement.