Ces bétons sont fabriqués en centrale et transportés sur le chantier à l’état plastique. Là, ils sont coulés entre coffrages (fixes ou mobiles), soit directement sur une plate-forme support préalablement nivelée et compactée (cas des voiries à faibles trafic), soit sur une couche de fondation (cas des voiries à moyen et fort trafics). Ce sont des bétons « d’extérieur », particulièrement exposés aux agressions des agents atmosphériques. En outre, ce sont des revêtements lourds, posés à plat sur un support, ayant donc une surface de contact élevée. Enfin, ce sont des revêtements appelés à subir des sollicitations directes d’origines diverses : piétons, véhicules à deux roues, patins à roulettes, voitures, bus, poids lourds, etc.

Compte tenu de ces particularités, les revêtements en béton coulé en place sont le siège de sollicitations diverses qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la qualité de l’ouvrage et contre lesquelles il serait judicieux d’appliquer des dispositions constructives adéquates.

Ce cahier technique va exposer chronologiquement les différentes sollicitations que peut subir un revêtement en béton et proposer les règles de l’art à observer pour minimiser les impacts de ces sollicitations. Pour y parvenir, on suivra le plan suivant :

PARTIE 1
1 • Introduction p. 2
2 • Définition p. 2
3 • Les sollicitations p. 2
4 • Les sollicitations propres au béton p. 2
4.1 / Les sollicitations du béton frais p. 3
4.1.1 / Le retrait hygrométrique p. 3
4.1.2 / Le retrait d’hydratation et le retrait thermique p. 3

PARTIE 2
4.2 / Les sollicitations du béton durci p. 4
4.2.1 / Le retrait thermique et hygrométrique p. 4
4.2.2 / La dilatation thermique p. 5
4.2.3 / Le gradient de température p. 5
5 • Les sollicitations dues au trafic p. 5
5.1 / Les sollicitations structurelles p. 6
5.2 / Les sollicitations superficielles p. 6
6 • Les sollicitations particulières p. 7
6.1 / Le gel p. 7
6.2 / Les sels de déverglaçage p. 7

PARTIE 3
7 • Les règles de l’art et la formulation du béton p. 7
7.1 / Les joints p. 7
7.2 / Les différents types de joints p. 7
7.2.1 / Joints transversaux p. 8
7.2.2 / Les joints longitudinaux p. 8
7.2.3 / Les joints de dilatation p. 8
7.2.4 / Disposition des joints p. 8
7.3 / Formulation du béton p. 9

NOTE DE CALCUL DES JOINTS DE DILATATION



0 commentaires
Voir aussi
  • 23/12/2019
    Berck-sur-Mer
    Le béton fait onduler l’Entonnoir
    Donnant sur la célèbre plage, la vaste place de l’Entonnoir (2 hectares) à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais) achève sa métamorphose grâce au béton. Et pour respecter un planning événementiel exigeant avec notamment les Rencontres internationales de cerfs-volants en avril dernier, les technologies numériques ont été appelées à la rescousse. Résultat : un gain de temps appréciable.
  • 17/01/2020
    Hauts-de-Seine
    Parc des chanteraines : un chantier circulaire, exemplaire pour l’avenir !
    Situé entre Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne, le parc départemental des Chanteraines, labellisé EVE®, possède une superficie de près de 90 hectares. Le département des Hauts-de-Seine a créé le site à partir de 1978 et il en assure la gestion depuis lors. En 2018, il lance d’importants travaux de réaménagement en adoptant une approche urbanistique et environnementale novatrice. L’exemplaire opération de rénovation en cours préfigure l’avenir : déconstruction, recyclage des matériaux en place, gestion naturelle des eaux pluviales, solutions innovantes de revêtement en béton, avec, en prime, « piégeage du CO2 » par carbonatation. Explications et panorama des techniques mises en œuvre…
  • 09/04/2019
    Eure
    Le renouveau du quartier Maison Rouge
    Construit au début des années 1970, le quartier Maison Rouge à Louviers avait bien vieilli et supportait de moins en moins sa configuration en cul-de-sac. Rénover, réunir et rendre plus circulants les deux parcs de logements sociaux, tel était le souhait de la municipalité. Débuté en 2011, le chantier de rénovation est quasiment terminé. Les quelque 1 700 habitants du quartier, soit près de 10 % des Lovériens, peuvent profiter d’un environnement désormais ouvert sur la ville et de nombreux espaces favorisant les échanges.