La norme NF EN 206/CN, en confor- mité avec l’Eurocode 2 (norme NF EN 1992-1-1), définit 18 classes d’exposition regroupées par risque de corrosion des armatures (XC, XD, XS) et d’attaques du béton (XF, XA) dépendant des actions et conditions environnementales auxquelles le béton est soumis.

Les classes d’exposition de chaque partie d’ouvrage sont une donnée de base du projet.

La norme NF EN 206/CN fixe, pour chaque classe d’exposition, les valeurs limites spécifiées applica- bles pour la composition et les pro- priétés du béton :

  • Rapport maximal eau efficace/ liant équivalent ;
  • Dosage minimal en liant équivalent ;
  • Classe de résistance minimale à la compression du béton ;
  • Teneur minimale en air dans le béton (le cas échéant) ;
  • Type et classe de constituants permis.
OUVRAGES CÔTIERS ET AUTRES OUVRAGES À LA MER

Chaque béton d’une partie d’ouvrage peut être soumis simultané- ment à plusieurs classes d’exposition.

Le béton doit respecter toutes les valeurs limites applicables pour la composition et les propriétés du béton pour chaque classe d’exposition et donc la sélection des plus sévères exigences et spécifications.

Nota : les classes d’exposition relatives à la corrosion des armatures (XC1 à XC4, XD1 à XD3, XS1 à XS3) permettent aussi de dimensionner la valeur de l’enrobage des armatures.

Découvrez l'ensemble de la revue 



0 commentaires

Voir aussi

  • 02/04/2019
    Génie civil

    Les Travaux maritimes risque de corrosion et d’attaques

    Dans des conditions normales, les armatures enrobées d’un béton compact et non fissuré sont protégées naturellement des risques de corrosion par un phénomène de passivation qui résulte de la création, à la surface de l’acier, d’une pellicule protectrice Fe2O3CaO (dite de passivation).
  • 02/04/2019
    Génie civil

    Ciments pour bétons en site maritime

    Les ciments courants font l’objet de la norme NF EN 197-1 « Ciment – partie 1 : composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants ».