Résumé

Ce symposium international, dédié au ciment ainsi qu'à la recherche, au développement et aux applications du béton, se fixe comme objectif de montrer, dans un contexte post-COP 21, l'avantage de ce matériau pour la construction durable : moins de CO2 , moins d’énergie et toujours plus de performances, de sécurité, d’esthétique et de confort ! Organisé à l’Unesco – lieu emblématique de l’architecture en béton –, ce symposium international propose aux équipes des centres de recherche universitaires ou industriels, aux professionnels cimentiers et aux autres métiers de la construction d’approfondir leurs connaissances sur les innovations relatives au ciment.

Sommaire 

  1. Lormont (33). Rénovation urbaine du quartier Génicart : les aménagements extérieurs en béton décoratif
  2. Signature, l’expertise “Béton“ au service de la route
  3. Vincelle-Vandière (51) : Le traitement des sols aux LHR, étape décisive pour la véloroute de la vallée de la Marne
  4. Neulise-Balbigny (42) : 3000 t de liant hydraulique pour la mise à 2X2 voies de la RN 82
  5. Armand Joly, nouveau président du SPECBEA (Syndicat Professionnel des Entrepreneurs de Chaussées en Béton et d'Equipements Annexes)

Articles à consulter directement sur le site

 

Brassens, Camus et le béton… au service de la rénovation urbaine !

Inauguré en mai dernier à Lormont (Gironde), le pôle Brassens-Camus est la figure de proue d’une vaste opération de rénovation urbaine, initiée par la municipalité en vue de métamorphoser le quartier Génicart. Résultat : un complexe culturel et sportif polyvalent, valorisé par la mise en œuvre, judicieuse et élégante, du béton décoratif !
Après préparation du sol (ouverture au scarificateur ou au ripper) et vérification de l’état hydrique, le liant hydraulique routier ROC AS d’Eqiom est épandu. La qualité et la régularité de l’épandage font l’objet d’un soin rigoureux !

Le traitement des sols au LHR, étape décisive pour la véloroute de la vallée de la Marne

Au départ de Vincelles, au sud-ouest de Reims, le tracé de la véloroute de la vallée de la Marne permet de rallier l’écluse de Vandières, située à 8 km, en longeant le fleuve et en toute sécurité, loin des automobiles. Un itinéraire bucolique destiné à attirer les randonneurs à vélo qui veulent redécouvrir le terroir du « roi des vins », le champagne.
Environ 95 000 m² de couche de forme ont déjà été traités sur les 115 000 m2 prévus et une importante opération réalisée en mettant en oeuvre le liant Vicat LV TS 03 avec les matériaux granitiques présents dans les déblais situés dans la zone nord du chantier.

3 000 tonnes de liant hydraulique pour la mise à 2 x 2 voies de la RN82

Depuis le mois de juillet 2015, la phase de terrassement a débuté sur le chantier de la mise à 2 x 2 voies de la RN82, situé entre Neulise et Balbigny, au sud de Roanne (Loire). Une opération de grande envergure, qui nécessite l’utilisation d’un liant hydraulique routier (LHR) pour traiter la couche de forme.

Brassens, Camus et le béton… au service de la rénovation urbaine !

Inauguré en mai dernier à Lormont (Gironde), le pôle Brassens-Camus est la figure de proue d’une vaste opération de rénovation urbaine, initiée par la municipalité en vue de métamorphoser le quartier Génicart. Résultat : un complexe culturel et sportif polyvalent, valorisé par la mise en œuvre, judicieuse et élégante, du béton décoratif !
Pour le traitement de la couche de roulement, c’est la technique de l’hydroprojection qui a été retenue
CIMbéton

Du béton hydrodécapé ocre pour le T ZEN

Depuis juillet 2011, le bus à haut niveau de service (BHNS) T Zen relie les gares RER D de Lieusaint-Moissy (Seine-et-Marne) et de Corbeil-Essonnes (Essonne). Sur les 14,7 km du parcours, près de 10 km sont en TCSP (transport en commun en site propre).
La couche de roulement utilise un béton routier BC5 de 23 cm d’épaisseur.

40 000 m² de BC5 pour le tramway sur pneumatiques T6

Après la déclaration d’utilité publique, les travaux préalables ont commencé en 2006, et les acquisitions foncières, en 2007. En décembre 2014, un premier tronçon était mis en service entre la station Châtillon-Montrouge (Hauts-de-Seine) et la station Robert-Wagner à Vélizy-Villacoublay (Yvelines). 


0 commentaires

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voir aussi
  • 01/03/2017
    REVUE
    Routes n°139
    Travaux et équipements routiers • Terrassements • Aménagements urbains • Aéroports
  • 01/06/2017
    REVUE
    Routes n°140
    Pour qu’un réseau routier soit résilient face au changement climatique, il doit être capable de résister aux effets de l’augmentation de la température et des précipitations, et continuer de fonctionner de la même manière qu’avant la survenue de ces événements. Or, une route, dans sa conception classique, est particulièrement vulnérable au changement climatique.
  • 01/09/2017
    REVUE
    Routes n°141
    L’analyse multicritère est une démarche nécessaire pour tout projet routier.