Traitement : talochage horizontal à l’hélicoptère et application d’un enduit de cure

Avantages économiques et écologiques 

Ce tour de force a été rendu possible par la mise en œuvre de la technique novafor de retraitement en place à froid au liant hydraulique routier, développée par colas. Celle-ci a été conçue pour permettre la réutilisation d’une chaussée ancienne et dégradée, ou nécessitant un renforcement à la suite de l’augmentation du trafic.

« novafor présente de nombreux avantages économiques et écologiques : homogénéisation des couches, restructuration de la chaussée, réduction des gênes causées aux usagers, économies de transport, d’énergie et de matériaux, rapidité d’exécution, respect de l’environnement… », détaille cyril matéos, adjoint d’exploitation à l’agence colas-nord-picardie. « sur ce chantier, nous avions une ancienne dalle de grave-laitier complètement fracturée. L’objectif était d’utiliser cette dalle pour retraiter en place avec la technique novafor », explique de son côté francis dourches, chef du laboratoire de colas-nord-picardie.

Talochage horizontal à l’hélicoptère 

Résultat de l’opération : trois couches traitées sur une épaisseur totale de 80 cm, dont 2 x 25 cm réutilisant les matériaux du site. Avec, pour objectif de performance, le niveau t1 et une couche de roulement composée d’une grave reconstituée humidifiée (grh 0/14 traitée à 8 % de liant hydraulique routier, en l’occurrence un roc as produit par eqiom) ainsi que l’obtention d’un béton compacté routier (bcr) de classe 4. « nous avons réalisé un traitement par talochage horizontal à l’hélicoptère, avec un enduit de cure pour protéger la surface. Pour terminer, un sciage avec un calepinage de 10 x 10 m a été accompli pour maîtriser la fissuration », précise le chef du laboratoire de colas-nord-picardie. 

Ces traitements ont été mis en œuvre avec un « éco-recycleur » wirtgen 2500-sk, couplé avec un silo de liants routiers et une tonne à eau. Cette machine très perfectionnée garantit un critère de retraitement hepil1 de haut niveau (23333) et un retraitement en place d’excellente qualité (niveau r1) (cf. Guide technique du sétra « retraitement en place à froid des anciennes chaussées », juillet 2003). 

23 500 m² en six jours

« la technique novafor a permis de respecter les délais très courts imposés par notre client, se félicite de son côté christophe priez, des services techniques de colas-nord-picardie. En effet, un rendement optimal de 23 500 m² en six jours a été atteint. » l’ouvrage ainsi réalisé peut résister à une charge statique de vrac de 15 mètres de hauteur et au poids d’une grue de 390 tonnes en circulation et de 460 tonnes en manutention. Une portance à toute épreuve pour un délai de réalisation ultracourt !

 

Maîtrise d’ouvrage  : Grand port maritime de Dunkerque - Maîtrise d’œuvre : Grand port maritime de Dunkerque - Entreprise: Colas-Nord-Picardie - Fournisseur du liant hydraulique routier : Eqiom



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/09/2008
    REVUE
    Routes n°105
    Nous avons tous compris la nécessité de passer de la route au fer (ferroutage) pour réduire les impacts sur l’environnement causés par le transport des marchandises. De plus, il est évident que les voies de circulation doivent être les plus directes possibles pour éviter les obstacles naturels, susceptibles d’augmenter les nuisances et les risques...
  • 01/06/2017
    REVUE
    Routes n°140
    Pour qu’un réseau routier soit résilient face au changement climatique, il doit être capable de résister aux effets de l’augmentation de la température et des précipitations, et continuer de fonctionner de la même manière qu’avant la survenue de ces événements. Or, une route, dans sa conception classique, est particulièrement vulnérable au changement climatique.