Le Complément National

Le Complément National (CN) complète ces dispositions par des valeurs limites applicables en France et rend celles-ci normatives dans quatre tableaux.  

Ces tableaux ont été sensiblement remaniés dans leur utilisation, notamment pour tenir compte des ciments utilisés selon les cas. 

  • NA.F.1 : Béton BPE et de chantier avec ciments de colonne A 
  • NA.F.3 : Béton BPE et de chantier avec ciments de colonne B, béton d’ingénierie contenant du laitier de classe A en substitution de ciment  
  • NA.F.4 : Béton pour produits préfabriqués en béton avec ciments de classe B, béton d’ingénierie contenant du laitier de classe A en substitution de ciment 

Répartition des ciments pour l’application des tableaux NA.F 

Le tableau suivant récapitule les ciments autorisés selon les tableaux NA.F. Des règles supplémentaires s’appliquent pour les bétons d’ingénierie en mélange de deux ciments, il convient de se référer à l’article correspondant La norme béton NF EN 206+A2/ CN (2022) : notions de béton d’ingénierie. 


 

Valeur limites spécifiées applicables en France pour la composition et les propriétés du béton en fonction de la classe d'exposition et le type de ciment. 

La prise en compte des additions en substitution du ciment (notion de liant équivalent) ne reste autorisée, dans la limite du rapport A/(A+C) qu’avec les ciments CEM I et CEM II/A de classe 42,5 ou 52,5. 

Nota Bene : les exigences minimales en fonction des classes d’exposition ne sont pas les mêmes dans l’ensemble des pays couverts par l’EN 206 compte tenu des particularités climatiques, géologiques et des techniques de construction spécifiques à chaque pays. 

 

Les tableaux précisent en fonction de chaque classe d’exposition : 

  •  Le rapport Eauefficace / liant équivalent maximal 
  •  La classe de résistance minimale du béton 
  •  La teneur minimale en air (le cas échéant). 

Ils comportent d’autres exigences, en particulier sur les additions et la nature des ciments à utiliser. 

Le tableau NA.F.1 précise aussi la teneur minimale en liant équivalent. 

Le tableau NA.F.2, relatif aux produits préfabriqués en béton en usine introduit l’absorption d’eau maximale du béton, en tant qu’indicateur de sa compacité. 

 

 Extrait du tableau NA.F.1 de la norme NF EN 206+A2/ CN : 2022 

Extrait du tableau NA.F.1 de la norme NF EN 206+A2/ CN : 2022
Extrait du tableau NA.F.1 de la norme NF EN 206+A2/ CN : 2022

 

Nota bene : les valeurs limites données dans les tableaux NA.F couvrent par la notation unique XD3 les classes d’exposition XD3f et XD3tf, et par la notation unique XS3 les classes XS3e et XS3m.

 

Les tableaux NA.F.1, NA.F.2, NA.F.3, NA.F.4 donnent pour chaque type d’addition, en fonction de chaque classe d’exposition, le rapport maximal A/A+C, qui permet de déterminer la quantité maximale d’addition qui peut être utilisée en substitution du ciment (CEM I + additions et CEM II/A + additions). 



0 commentaires
Voir aussi
  • 27/09/2021
    Bétons drainants : propriétés
    Les bétons drainants doivent répondre en plus de la fonction hydraulique (porosité ouverte utile pour absorber les eaux pluviales et laisser l’eau s’infiltrer) à l’ensemble des qualités d’usage par exemple lorsqu’ils sont utilisés en revêtement urbain : résistance au trafic routier, résistance aux conditions climatiques, durabilité et intégration à l’espace public.
  • 07/05/2020
    Cahier des charges général pour les travaux dépendant de l’administration des ponts et chaussées 29 Octobre 1913
    L’emploi du béton exige de se montrer vigilant. Le débat entre théoriciens et praticiens pour l’élaboration de son premier règlement en 1906 l’a montré. L’Administration des Ponts et Chaussées impose aux entrepreneurs se soumettant à toute adjudication de travaux et à leur exécution, certaines précautions et consignes spécifiques pour la fabrication et la mise en œuvre du béton sur le site du chantier, elles figurent ainsi en 1913 au Cahier des charges dont vous trouverez ci-dessous quelques extraits représentatifs.
  • 23/02/2021
    Fascicule 65 (2018) : armatures de béton armé
    Les spécifications du Fascicule 65 relatives aux armatures font l’objet du Chapitre 6 - Armatures de béton armé, Elles prennent en compte les dernières évolutions des normes françaises relatives aux aciers et aux armatures, et s'appuient sur l'expertise de l'Association Française de Certification des Armatures du Béton (AFCAB) pour la qualité et la pose des armatures.