Le Complément National complète ces dispositions par des valeurs limites applicables en France et rend celles-ci normatives dans quatre tableaux.

  • NA.F.1 : Béton BPE, Béton de chantier, Béton préfabriqué (produits structuraux autres que les blocs)
  • NA.F.2 : Béton préfabriqué (produits structuraux autres que les blocs)
  • NA.F.3 : Béton  d’ingénierie
  • NA.F.4 : Béton d’ingénierie pour produits préfabriqués en béton

La prise en compte des additions en substitution du ciment (notion de liant équivalent) n’est autorisée, dans la limite du rapport A/(A+C) qu’avec les ciments CEM I et CEM II/A de classe 42,5 ou 52,5.

NOTA : Les exigences minimales en fonction des classes d’exposition ne sont pas les mêmes dans l’ensemble des pays couverts par l’EN 206 compte tenu des particularités climatiques, géologiques et des techniques de construction spécifiques à chaque pays.

Les tableaux précisent en fonction de chaque classe d’exposition :

  • ­ Le rapport Eauefficace / liant équivalent maximal
  • ­ La classe de résistance minimale du béton
  • ­ La teneur minimale en air (le cas échéant).

Ils comportent d’autres exigences, en particulier sur les additions et la nature des ciments à utiliser.

Le tableau NA.F.1 précise aussi la teneur minimale en liant équivalent.

Le tableau NA.F.2, relatif aux produits préfabriqués en béton en usine introduit l’absorption d’eau maximale du béton en tant qu’indicateur de sa compacité.

Valeur limites spécifiées applicables en France pour la composition et les propriétés du béton en fonction de la classe d'exposition

Les tableaux NA.F.1, NA.F.2, NA.F.3, NA.F.4 donnent pour chaque type d’addition, en fonction de chaque classe d’exposition, le rapport maximal A/A+C, qui permet de déterminer la quantité maximale d’addition qui peut être utilisée en substitution du ciment.



0 commentaires
Voir aussi