Résumé 

Les architectures du quotidien ou de l’exceptionnel présentées dans ce numéro de Construction Moderne sont également servies par un matériau polymorphe qui enrichit et donne sa singularité à chaque projet. À Échenoz-la-Méline, le béton confère une dimension intemporelle à un édifice qui affiche sa dimension institutionnelle tout en étant accueillant au quotidien. L’école de La Plage à Saint- Jean-de-Monts articule « l’ancré » et « le soulevé » à travers le jeu des porte-à-faux et des plans de béton qui donne toute sa force d’expression à la géométrie composée. Illustrant le dialogue des cultures, Christian de Portzamparc rend hommage à l’architecture brésilienne avec la Cité des arts de Rio, qui met en scène le lyrisme des volumes et des courbes dans une véritable symphonie de béton. Sous le regard de la Cité Radieuse de Le Corbusier, à laquelle il rend hommage, l’immeuble-villas « Le Greenwich » propose une cité-jardin verticale, où vie individuelle et vie collective se conjuguent harmonieusement.

Sommaire 

  1. Mairie – Échenoz-la-Méline (70) Architecte : BQ+A
  2. École – Saint-Jean-de-Monts (85) Architecte : Pascal Quintard-Hofstein
  3. Logements – Marseille (13) Architectes : MKA Architecture et Associés
  4. Maison individuelle – Le Beaucet (13) – Architecte : Jean-Paul Bonnemaison
  5. Cité des arts – Rio de Janeiro, Brésil – Architecte : Christian de Portzamparc
  6. Centre d’accueil – Paris (75) Architectes : Marjan Hessamfar & Joe Vérons
  7. Salle de spectacles – Antibes (06) – Architecte : Archidev
  8. Maison individuelle – Corenc (38) – Architecte : Guy Depollier


0 commentaires
Voir aussi
  • 01/10/1999
    Solutions béton
    SB N°101. Les parements en béton : 2. Les ouvrages coulés en place
    Second volet de notre enquête consacrée aux parements béton, la rubrique “solutions béton” du n° 101 de construction moderne s’intéresse cette fois aux parements coulés en place. A bien les comparer, les deux techniques présentent des niveaux de qualité élevés, et le choix de l’une ou de l’autre tient d’abord de l’intention de l’architecte. Dans le cas des parements en béton coulé en place, le concepteur donnera l’avantage à la liberté d’expression. Une liberté que les innovations techniques viennent encore élargir, à l’image de ces bétons autoplaçants qui simplifient grandement la mise en œuvre.
  • 01/03/2017
    Vitrolles
    Médiathèque « la passerelle »
    Singulière par l’ondulation de son immense façade en béton, la médiathèque affiche sa monumentalité, et requalifie l’espace public d’une ville blessée par l’urbanisation des années 1960.