Résumé 

Les architectures du quotidien ou de l’exceptionnel présentées dans ce numéro de Construction Moderne sont également servies par un matériau polymorphe qui enrichit et donne sa singularité à chaque projet. À Échenoz-la-Méline, le béton confère une dimension intemporelle à un édifice qui affiche sa dimension institutionnelle tout en étant accueillant au quotidien. L’école de La Plage à Saint- Jean-de-Monts articule « l’ancré » et « le soulevé » à travers le jeu des porte-à-faux et des plans de béton qui donne toute sa force d’expression à la géométrie composée. Illustrant le dialogue des cultures, Christian de Portzamparc rend hommage à l’architecture brésilienne avec la Cité des arts de Rio, qui met en scène le lyrisme des volumes et des courbes dans une véritable symphonie de béton. Sous le regard de la Cité Radieuse de Le Corbusier, à laquelle il rend hommage, l’immeuble-villas « Le Greenwich » propose une cité-jardin verticale, où vie individuelle et vie collective se conjuguent harmonieusement.

Sommaire 

  1. Mairie – Échenoz-la-Méline (70) Architecte : BQ+A
  2. École – Saint-Jean-de-Monts (85) Architecte : Pascal Quintard-Hofstein
  3. Logements – Marseille (13) Architectes : MKA Architecture et Associés
  4. Maison individuelle – Le Beaucet (13) – Architecte : Jean-Paul Bonnemaison
  5. Cité des arts – Rio de Janeiro, Brésil – Architecte : Christian de Portzamparc
  6. Centre d’accueil – Paris (75) Architectes : Marjan Hessamfar & Joe Vérons
  7. Salle de spectacles – Antibes (06) – Architecte : Archidev
  8. Maison individuelle – Corenc (38) – Architecte : Guy Depollier


0 commentaires
CAPTCHA
Voir aussi
  • 15/04/2019
    Hauts-de-France

    Salle de spectacle Salvador Allende

    Par le pivotement géométrique des volumes qui le composent, l’édifice conçu par l’agence Dominique Coulon associés se démarque de ce qui l’entoure et affiche son statut d’équipement public.
  • 03/08/2020
    NANTES

    Le Nant’île : 132 logements, bureaux et commerces

    Identifiable par ses façades en béton blanc autoplacant, le Nant’île, inscrit dans une démarche de conception « bioclimatique », conjugue les fonctions urbaines et multiplie les modes d’habiter.
  • 21/12/2018
    REVUE

    Construction Moderne n°158

    S’il est indispensable de préserver un site naturel, un paysage, la mémoire d’un lieu ou d’un quartier, il est aussi impératif de créer de nouveaux équipements, de nouveaux logements, de transformer, de rénover… Les réalisations contemporaines, conçues dans un esprit de développement durable, de respect du milieu et des ressources naturelles, témoignent de l’attention des concepteurs à répondre à tous ces enjeux.