Message du Président

LA PERFORMANCE ET LA POLYVALENCE AU SERVICE DE TOUS

Par son caractère local, ses qualités natives et ses innovations constantes, le matériau béton sous ses formes multiples contribue tous les jours au confort de chacun, à l’amélioration du cadre de vie et à la réduction de l’impact environnemental de la construction. Gestionnaire avisée des ressources naturelles, ancrée dans les territoires, la filière qui produit ce matériau est une parfaite illustration du concept d’économie circulaire.

UN APPORT MAJEUR AU BIEN-ÊTRE DE TOUS

L’amélioration du cadre de vie est aujourd’hui une préoccupation constante pour les acteurs de l’aménagement des territoires, conscients de l’impact positif sur le quotidien d’un environnement sécurisant, confortable et agréable. Le béton offre une multitude de solutions, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments, contribuant ainsi au « mieux vivre » de chacun.

DES SOLUTIONS DURABLES AU SERVICE DES TERRITOIRES

Aménager le territoire c’est prendre en considération l’organisation d’une multitude de flux en surface et en sous-sol : transports individuels et collectifs, acheminement et évacuation de l’eau, de l’énergie, etc. Sur terre, sous terre, dans l’eau, le béton permet d’aménager ces flux grâce à des solutions techniques pérennes, économiques et non polluantes.

UN ACTEUR DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DES PERSONNES

La nécessité d’un développement respectueux de l’environnement naturel, d’une protection renforcée des personnes et des biens ne fait plus aucun doute aujourd’hui. Le béton permet d’accompagner ce changement sociétal fondamental avec des solutions innovantes ou plus
traditionnelles, mais toujours accessibles et économiques.

UNE PROFONDE MUTATION DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

Le secteur de la construction connait une profonde mutation avec, à chaque étape du cycle de vie des ouvrages, la recherche de l’excellence en matière d’environnement. La filière ciment/béton non seulement n’est pas à la traine, mais est au contraire particulièrement active en matière d’économie circulaire, qui encourage la proximité de la ressource, l’approvisionnement durable et responsable, l’écologie industrielle, l’éco-conception et la durabilité des réalisations. En amont, l’approvisionnement durable consiste à pouvoir s’appuyer sur des ressources locales et abondantes tout en investissant pour améliorer le recyclage des matériaux en fin de vie. L’écologie industrielle fait l’objet d’efforts considérables de la part de l’industrie cimentière depuis plusieurs décennies, en augmentant la valorisation de déchets issus d’autres industries, au niveau du process, en substitution des combustibles fossiles, comme de la matière, en substitution du  calcaire à l’origine du phénomène de décarbonatation émetteur de CO2. Le développement de la valorisation énergétique des déchets en cimenterie favorise l’installation d’une écologie industrielle et territoriale, crée des emplois dans les filières vertes locales et participe à  l’indépendance énergétique de la France. Pas moins de 38 % des combustibles nécessaires à la production de ciment proviennent aujourd’hui de la valorisation de déchets avec comme perspective de court terme, un engagement pris dans le cadre du contrat de filière avec le ministère de l’Industrie, à hauteur de 50 % pour 2020. L’industrie cimentière a également recyclé 2,6 Mt de matières minérales en 2014, issues des déchets minéraux ou des combustibles consommés en cimenterie.

CONSTRUIRE MIEUX ET POUR LONGTEMPS GRÂCE AU MATÉRIAU BÉTON

En matière d’éco-conception, en amont comme en aval, la filière est mobilisée autour de l’innovation tant au niveau du process de fabrication du ciment, composant essentiel du béton, que du produit lui-même : ciments basse température et autres ciments bas carbone, et dans une dimension plus prospective, notamment, le piégeage, le stockage et la valorisation du CO2. En aval, notre objectif est de construire mieux et pour longtemps tout en préservant la planète. Toutes les solutions bétons offrent d’excellentes performances structurelles mais également thermiques, acoustiques et sismiques. Ces solutions respectent et protègent l’environnement et la santé. En effet, malgré toutes les idées reçues qui ne manquent pas de circuler sur le béton, ce dernier, de par sa nature intrinsèque et grâce à de multiples évolutions et innovations, se comporte parfaitement vis-à-vis de l’environnement.

UNE APPROCHE MULTICRITÈRES POUR PRENDRE EN COMPTE TOUS LES IMPACTS SUR L’ENVIRONNEMENT

La nécessité de décarboner notre société ne doit pas faire oublier les autres impacts, que l’on soit à l’échelle du matériau ou de la  réalisation elle-même, bâtiment ou infrastructure. C’est tout le sens de l’approche multicritères proposé par l’association HQE dont nous soutenons l’action depuis le commencement. Bien entendu, les émissions de CO2 liées à toute activité humaine, comme celles de se loger ou de se déplacer, doivent baisser constamment et c’est bien là le chemin que nous avons emprunté depuis plusieurs décennies. Pour autant, il ne faut pas oublier l’équilibre nécessaire avec les autres impacts tels que la consommation d’énergie ou d’eau, dont la prise en compte contribue tout autant à la préservation de l’environnement.

LE BÉTON : MATIÈRE ARCHITECTURALE PAR EXCELLENCE

Le béton c’est aussi la matière du génie architectural, celle qui prend toutes les formes, moulable à l’envie, alliant performances techniques, durabilité et esthétique. Teintes, textures, dentelles et empreintes, le béton sait tout faire pour le plaisir des architectes et ingénieurs qui en France aiment particulièrement le béton. Le béton intervient à tous les niveaux dans l’évolution d’un urbanisme au service de notre quotidien. Modèle d’économie circulaire, la filière ciment/béton est un partenaire solide de l’économie des territoires et des communes en participant à la valorisation des déchets, en fournissant de l’emploi local et une ressource accessible. Acteur de notre histoire, le béton est le compagnon d’aujourd’hui et le partenaire de demain pour toujours plus d’innovation, de performances et  d’ingéniosité.

Raoul de PARISOT, Président du Syndicat Français de l’Industrie Cimentière
 

Conjoncture

Un nouveau recul d'un million de tonnes fin 2015

Le secteur de la construction est toujours mis à rude épreuve. Depuis 2007, l’industrie cimentière a ainsi perdu pas moins de 30 % de son
marché. Une légère reprise des mises en chantier fin 2015 nous laisse toutefois espérer une stabilisation en 2016. Plus que jamais, notre
filière reste mobilisée et ne cède pas au pessimisme, au contraire, elle s’attache à identifier de nouveaux leviers de croissance.

Sommaire

  1. Production - Consommation de ciment
  2. Industrie cimentière
  3. Publications 2016

 



0 commentaires

Voir aussi

  • 04/01/2015
    L'essentiel

    Infociments 2015 - L'essentiel

    Retrouvez les statistiques et chiffres clés de l'industrie cimentière française pour l'année 2015.  
  • 01/01/2014
    L'Essentiel-Statistiques

    Infociments 2014 - L'essentiel

    Ancrée dans les territoires, gestionnaire avisée des ressources naturelles, offrant des solutions durables de construction pour les collectivités, la filière béton est un bel exemple du concept d’économie circulaire. Par son caractère local, économique et innovant, le béton contribue au quotidien au confort de chacun, à l’amélioration du cadre de vie et à la réduction de l’impact environnemental de la construction.
  • 01/01/2013
    L'Essentiel-Statistiques

    Infociments 2013 - L'essentiel

    Béton : le langage universel de toutes les constructions. Matériau universel, sa formulation est sans cesse complétée et améliorée pour se plier à tous les défis des constructions.