Résumé

Matériau universel, sa formulation est sans cesse complétée et améliorée pour se plier à tous les défis des constructions. Des ponts aux canaux en passant par les barrages, des voies de chemin de fer aux aéroports, des autoroutes aux grands stades, des tours de grande hauteur aux maisons individuelles, le béton est partout et sait tout faire. Il a libéré les bâtiments de la servitude des murs porteurs, il innove en permanence pour devenir autonettoyant, dépolluant, translucide ou de toutes les couleurs. Il devient de plus en plus mince et léger tout en augmentant sa force et sa résistance.

Pourtant, il se montre toujours aussi économe en ressources  : le béton se fait à froid, à partir d’éléments naturels présents presque partout dans le monde en grande quantité : sable, gravier, eau, gypse, calcaire et argile.

Matériau pleinement adapté à la construction durable, le béton est soucieux de l’environnement tout au long de sa chaîne de production comme de mise en œuvre. Le ciment, qui entre pour 10 % dans sa composition, a intégré de longue date dans sa production, la valorisation des déchets ménagers et industriels dans ses fours pour réduire la part des énergies fossiles.

Demain, l’utilisation croissante de biomasse ainsi que le captage et la valorisation du CO2 dont la filière s’emploie à diminuer les émissions chaque année un peu plus, réduiront encore son empreinte.

Aujourd’hui, la filière française du béton est l’une des plus innovantes au monde. Et nos savoir-faire s’exportent dans le monde entier.

Sommaire

  1. Profil
  2. Message du Président
  3. Chiffres clés
  4. Le béton et la construction durable


0 commentaires