en bordure de route et du doubs, le square de Velotte (2 800 m2) compte deux aires de jeux pour enfants. ses cheminements réalisés en béton décoratif Articimo® (holcim Bétons) micro- désactivé de ton pierre s’harmonisent parfaitement avec les autres matériaux utilisés : le bois (pour le platelage) et la pierre (pour le pavage).

Jusqu’en 1950, Velotte était un village avant d’être finalement rattaché à la commune de Besançon. Il en a gardé un caractère périurbain et champêtre, très apprécié de ses habitants. Peu de grands bâtiments, beaucoup de résidences individuelles. Ici, la tradition veut que les façades soient ornées de statuettes de la Vierge ou des anges. Les équipements collectifs sont peu nombreux, mis à part le stade Henri-Joran, construit en 1980, et une maison de quartier inaugurée en 2004.

C’est dans ce cadre bucolique qu’Holcim (France) - Région Centre Est a livré il y a deux ans un chantier de béton décoratif (Articimo®) qui a été primé par le Syndicat national du béton prêt à l’emploi, à l’occasion du concours « Bétons d’aménagement et décoratifs 2013 ».

« A l’origine, le Conseil consultatif des habitants du quartier avait demandé qu’une aire de jeux pour enfants soit aménagée, raconte André Racine, ingénieur territorial à la mairie de Besançon, chef de projet. Partant de là, nous avons recherché dans le quartier les terrains disponibles, propriété de la commune… Il s’est avéré que la seule possibilité était au bord du Doubs, sur une réserve foncière située chemin des Journaux. Le terrain était inconstructible en raison de risques d’inondations. »

Des experts et des professionnels du savoir-faire en bétons décoratifs.

En bordure de route et de la rivière, l’ancienne friche agricole a la particularité de jouxter une voie modes doux (« véloroute »), très fréquentée par les Bisontins adeptes de balades, à pied, en rollers ou à bicyclette.

en bordure de route et du doubs, le square de Velotte (2 800 m2) compte deux aires de jeux pour enfants. ses cheminements réalisés en béton décoratif Articimo® (holcim Bétons) micro- désactivé de ton pierre s’harmonisent parfaitement avec les autres matériaux utilisés : le bois (pour le platelage) et la pierre (pour le pavage).

« Sur cet aménagement, nous avons travaillé en binôme avec Philippe Primot, dessinateur-projeteur au service, poursuit André Racine. Nous avons organisé les lieux, défini des allées, l’aire de jeux. Les élus ont par ailleurs voulu donner une certaine importance à ce square pour qu’il ait une attractivité au-delà de Besançon. Le service a donc greffé un espace fitness et un coin pique-nique abrité. Nous avons ainsi complété la demande initiale afin d’avoir une offre un peu plus importante en termes d’équipements pour les randonneurs mais aussi les coureurs à pied, les pratiquants de rollers ou les simples promeneurs. »

Le service Espaces verts de la ville de Besançon confie ce nouveau chantier à Holcim Bétons (France) - Région Centre Est qui intervient avec Val de Saône Paysage, une entreprise située à Soirans (Côte-d’Or). La société est membre du réseau des Créateurs de sols béton, qualifié par Holcim, qui rassemble des experts et des professionnels du savoir-faire en bétons décoratifs. Val de Saône Paysage a ainsi réalisé les allées qui assurent la liaison entre les différentes zones de détente.

« Après plusieurs propositions, via des échantillons, le choix s’est fixé sur un béton stabilisé de la gamme Articimo®, explique-t-on chez Holcim Bétons (France). Ce dernier offre un mariage réussi avec les autres matériaux présents sur le complexe. Il ne présente aucune rugosité et est ainsi moins dangereux pour des enfants, amenés à jouer sur tout l’espace. L’aspect “sable” du béton Articimo® stabilisé est obtenu par micro-désactivation de la surface, laissant apparaître les éléments fins. »

en bordure de route et du doubs, le square de Velotte (2 800 m2) compte deux aires de jeux pour enfants. ses cheminements réalisés en béton décoratif Articimo® (holcim Bétons) micro- désactivé de ton pierre s’harmonisent parfaitement avec les autres matériaux utilisés : le bois (pour le platelage) et la pierre (pour le pavage).

Un haut niveau de finition

A la mairie de Besançon, on reconnaît la qualité de ce « béton inversé », présentant « la finesse d’un sable stabilisé, la dureté et la durabilité d’un béton ». Granulométrie : 0/8, armé de fibres synthétiques, dosé à 350 kg/m³ de ciment Portland et traité à l’adjuvant teinté avec un colorant type chromofibre. Coloris : ton pierre. « Il offre un grain très fin, avec un haut niveau de finition, sensible au niveau du toucher, ce qui change un peu du béton désactivé avec une granulométrie 6/10 ou 8/12 que nous utilisions jusqu’à présent. Il s’agit d’un béton avec une formulation très forte en sable assez grossier, avec un liant hydraulique, que l’on applique sur une épaisseur d’une quinzaine de centimètres. Ensuite, on désactive la surface, puis on enlève la laitance. Il faut travailler finement, cela demande une extrême précision. »

Le chantier a duré trois mois et près de deux semaines ont été nécessaires pour couler le béton. Entre 60 et 80 m3 de béton décoratif ont été déposés sur le chemin piétonnier de 400 m2. « L’intérêt était aussi d’avoir une traversée possible entre le chemin des Journaux et la “véloroute” située au bord du Doubs. Deux voies parallèles, avec le square entre les deux, sur une centaine de mètres de profondeur. Une allée traversante permet donc d’aller de l’une à l’autre. Nous l’avons souhaitée simple avec des formes en dominos décalés. Nous sommes en pays calcaire, nous utilisons donc des granulats locaux, sur des trames calcaires claires, couplés avec un platelage en bois et des pavés avec un grain légèrement granité. Ces trois matériaux se marient bien, avec une belle unité de ton, tout en apportant des rugosités différentes. »

Au total, l’emprise foncière dispose d’une superficie de 2 800 m². « Dès le départ, nous avions conçu l’ensemble comme un projet global avec les différents équipements et nous avons procédé par phase sur deux exercices budgétaires, précise André Racine. Après avoir construit une première aire de jeux pour enfants de 2 à 6 ans, réalisée en 2011-2012, la ville de Besançon a décidé d’en construire une seconde pour les plus grands, des enfants âgés de 6 à 14 ans. » De même, l’espace fitness a rencontré un grand succès. « C’était le premier dans la ville. Il a été complété un an plus tard, vu la fréquentation. Les tables de pique-nique permettent aux familles d’occuper les lieux dans le cadre d’une promenade ou en prévision d’un goûter. »

Mention spéciale pour le décor du béton

Le 20 novembre 2013 à Paris, dans le cadre du concours national « Bétons d’aménagement et décoratifs », l’aire de jeux et de fitness de Velotte a obtenu le « prix des aménagements socio-éducatifs et de loisirs, mention spéciale pour le décor du béton ».

« Deux ans plus tard, le bilan est à la hauteur de la demande à l’origine de ce site, au bénéfice de la jeunesse et des familles dans un quartier en renouvellement. Ceci  tant du point de vue de la fréquentation que de l’aménagement », indique la mairie.   

 

Principaux intervenants

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Besançon - Maîtrise d’œuvre : Ville de Besançon - Réalisation des bétons décoratifs : Val de Saône Paysage - Fournisseur du béton : Holcim Bétons - Fournisseur du ciment Holcim



0 commentaires

Voir aussi

  • 15/04/2019

    Lignes haute tension : quand les autocompactants préservent le paysage

    L’enfouissement des lignes d’électricité haute tension est une revendication environnementale désormais incontournable. Mais en plus du coût, dix fois plus important que celui d’une ligne aérienne, il se heurte à des obstacles techniques que de nouveaux mortiers autocompactants liquides sont en train de lever. Exemple dans les Landes.
  • 15/04/2019
    Auvergne-Rhône-Alpes

    Des berges réaménagées grâce au béton décoratif

    Achevé en avril 2014, le réaménagement de la rive droite de l’Allier à Vichy fait la part belle aux bétons décoratifs de la gamme Stylperf (Béton Vicat). Une opération exemplaire de valorisation urbaine et de développement durable qui préfigure le futur de la cité thermale.
  • 01/06/2015
    REVUE

    Routes n°132

    Les Rencontres nationales du transport public rassemblent, tous les deux ans, le congrès du GART et de l’UTP ainsi qu’une exposition des métiers du transport public, ferroviaire et routier. L’ensemble des filières y est présenté, ainsi que les dernières innovations en matière de déplacements urbains, interurbains, régionaux et nationaux. Les 25ème Rencontres nationales du transport public se sont déroulées à Lyon, du 30 septembre au 2 octobre 2015.