l’extension est en béton gris clair. son grand portique fonctionne comme un brise-soleil géant.

Le projet conçu par Dominique Coulon et associés revendique une métamorphose de l’image du bâtiment. La réhabilitation et l’extension composent un ensemble harmonieux sur le thème de la minéralité. L’extension est en béton gris clair, et le bâtiment existant, isolé par l’extérieur, est enduit d’un ciment de même teinte. Cette minéralité se prolonge sur le sol du hall fait de quartzite de Lucerne en opus incertum.

l’architecture de la grande salle des bassins est préservée et mise en valeur.
L’architecture de la grande salle des bassins est préservée et mise en valeur.

Présence urbaine affichée

Par son échelle ainsi renforcée, ce nouveau bâtiment affiche sa forte présence urbaine. Sa grande sous-face et son parvis offrent un espace public généreux. Un jeu de lumière évoque le reflet de l’eau en façade est. La signalétique extérieure est à l’échelle du bâtiment et le grand portique fonctionne comme un brise-soleil géant. Ce projet fabrique une coupure dans le temps. À l’intérieur, les espaces proposent différentes ambiances de lumières et de couleurs.

l’architecture de la grande salle des bassins est préservée et mise en valeur.
L’architecture de la grande salle des bassins est préservée et mise en valeur.

Les parcours sont fluides, les courbes remplacent l’angle droit. L’espace de distribution est noyé dans une lumière aquatique étrange. Un hublot horizontal, au fond de la pataugeoire des petits, y diffuse une lumière bleutée qui ondule au gré de l’eau. Dans la salle de repos en double hauteur, les formes courbes englobent l’espace. Une belle fenêtre arrondie cadre sur un jardin.

vue sur la pataugeoire
Vue sur la pataugeoire

Lignes courbes et enveloppantes

L’architecture de la grande salle existante, où sont situés les deux bassins, est préservée. La structure inclinée est mise en valeur et accompagnée par un jeu d’obliques qui apporte une touche contemporaine. La pataugeoire des petits offre un cocon où les enfants se sentent enveloppés. L’espace est courbe, atténuant naturellement la réverbération des sons. La grande baie en hauteur inonde de soleil le petit bassin arrondi. Ce lieu est conçu pour marquer l’imaginaire des enfants. La grande terrasse extérieure est traitée comme une plage. Ses garde-corps hauts assurent l’intimité des baigneurs.

Fenêtre arrondie ouverte sur un jardin.
Fenêtre arrondie ouverte sur un jardin.

Principaux Intervenants

Reportage photos : Clément guillaume et David Romero-Uzeda

Maître d’ouvrage : communauté d’agglomération Sud de Seine – Maître d’œuvre : Dominique Coulon et associés, architectes – Suivi de chantier : Olivier Werner Architecte – BET structure : Batiserf – BET fluide : Alto Ingénierie – Acousticien : Euro Sound Project – Entreprise gros œuvre : Cari – Surface : 3 431 m2 SHON – Coût : 8 M€ HT – Programme : grand bassin de 25 m, bassin d’apprentissage, pataugeoire, saunas, hammam, salles de détente, vestiaires, douches, solarium extérieur.



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/11/2016
    SOLUTIONS BÉTON
    Rénovation, extension, surélévation
    Que ce soit pour des raisons sociales, environnementales, économiques, la rénovation occupe une part croissante dans la construction de la ville qui se renouvelle sur elle-même afin de répondre à un besoin de compacité incontournable. 
  • 01/12/2017
    Saint-Maixent-l'école
    Piscine reconvertie en médiathèque
    La médiathèque Aqua-Libris de Saint-Maixent-l’École, conçue par les architectes Pierre Antoine Gatier et Bernard Desmoulin, témoigne du potentiel d’adaptation du patrimoine du XXe siècle.