Chaque jour, quelque 100 000 véhicules en moyenne et jusqu’à 170 000 en période estivale, les entrées de Montpellier engorgées jusque sur les bandes d’arrêt d’urgence aux heures de pointe, un doublement des bouchons en cinq ans, une perte d’attractivité du territoire… En 2011, face à cette situation préoccupante, l’État a donné son feu vert au doublement de l’autoroute A9, conformément à une déclaration d’utilité publique datant de 2007. Sur un tronçon de 25 km situé au sud de Montpellier, entre Saint-Geniès-des-Mourgues (à l’est) et Fabrègues (à l’ouest), l'autoroute se transforme progressivement pour permettre de séparer physiquement les différents trafics. Un axe sera dédié au trafic de transit, alors que l'autre (l'A9 actuelle) accueillera les flux de circulation locale. Les travaux dureront jusqu’à fin 2017. D’envergure nationale, ce gigantesque projet d’aménagement est confié à ASF (Vinci Autoroutes).

Signature et Agilis se partagent la réalisation des assainissements de surface et des ouvrages de sécurité en béton extrudé.

« Nous élaborons des cunettes, des caniveaux à grille et des caniveaux à fente (CAF) ainsi que des séparateurs simples (glissières en béton adhérent ou GBA) et des séparateurs doubles (glissières doubles en béton adhérent ou DBA) »,

explique Julien Allain, ingénieur Travaux chez Signature, responsable du chantier pour la partie « ouvrages extrudés ».

86 000 ml de GBA, 16 000 ml de caniveaux et 15 000 ml de cunettes

En mètres linéaires cumulés, les ouvrages réalisés sont impressionnants.

Côté assainissements : plus de 16 000 ml de caniveaux – dont plus de 4 400 ml de caniveaux rectangulaires à grille (de 0,30 m x 0,30 m à 200 m x 30 m) et près de 12 000 ml de caniveaux à fente (de 300 mm à 600 mm de diamètre) – et plus de 15 000 ml de cunettes (de L=2 m H=0,20 m à L=3 m H=0,5 m), le tout sans compter les raccordements, les fossés et les bordures.

Côte équipements de sécurité et d’exploitation, Signature et Agilis réaliseront au total plus de 86 000 ml de GBA (talon de 9 cm ou de 13 cm)
et 1 880 ml de DBA.

Beaucoup de basculements et des travaux de nuit

Au gigantisme des équipements à réaliser s’ajoute le caractère stratégique de la voie de circulation à aménager. « Maintenir l’A9 en circulation est un impératif pour l’économie et les communications régionales ainsi que pour le transit entre l’Espagne et la France, poursuit Julien Allain. Cela nécessite un phasage général assez complexe avec beaucoup de basculements et des travaux de nuit. »

En régime normal, Signature utilise, à plein temps sur le chantier, deux machines à coffrages glissants avec doublement des moyens (quatre machines) en période de forte activité. « Nous avons deux équipes en permanence sur le chantier et jusqu’à cinq, en cas de besoin. »

Un suivi permanent

« Le groupement Unibéton-Cemex est fier de participer à ce grand projet régional, commente de son côté Philippe Péan, chef d’exploitation sur la zone Hérault et Pyrénées-Orientales – région Méditerranée, chez Unibéton. Nous nous adaptons aux exigences de Vinci sur plusieurs points, notamment les règles de sécurité (circulation sous balisage de jour comme de nuit) et les cadences demandées par le client Signature (400 m3 par jour) avec quatre unités de production affectées pour fournir le béton dans les meilleurs délais. Une attention particulière est portée à la qualité des parements et au respect des affaissements des bétons. Plusieurs laborantins contrôlent la qualité, les slumps et la teneur en air. Enfin, un suivi permanent de nos matériaux et de nos ciments est organisé afin de garantir une teinte uniforme pendant une année. »

 

Maîtrise d’ouvrage : Vinci Autoroutes (ASF) - Maître d’œuvre : Ingérop - Entreprises : Groupement Vinci Construction Terrassement, Guintoli, Razel-Bec, EHTP, Cognac TP, Eurovia-Méditerranée, Eurovia GPI, Sogea, Dodin Campenon Bernard et GTM-Sud - Fournisseurs du béton Unibéton-Cemex (murs, CAF et caniveaux) et Montpellier Béton (cunettes) - Fournisseur du ciment Calcia



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/09/2016
    Montpellier (34)
    Elargissement de l'A9: Balisage, cunettes et glissières
    C’est l'un des plus gros chantiers autoroutiers de France ! Visant à fluidifier la circulation dans la région montpelliéraine, il englobe deux types de travaux : l’élargissement de l’actuelle autoroute à l’est et à l’ouest de Montpellier et la construction d’une nouvelle section au sud de l’A9. Cet aménagement consiste à modifier la plate-forme existante pour permettre la juxtaposition de deux autoroutes à deux fois trois voies chacune : l’A709, pour la desserte locale, et l’A9, dédiée au trafic de transit. Cette séparation des flux doit permettre de désengorger la circulation et de sécuriser le trafic.