Résumé 

La construction et l’entretien d’un réseau de transport moderne et cohérent mobilisent des quantités importantes de matériaux. Pour entretenir son réseau d’infrastructures, la France puise annuellement 100 millions de tonnes de granulats dans ses réserves naturelles. Extraire et fabriquer les granulats, les transporter jusqu’au lieu de fabrication, produire les matériaux élaborés ou les mélanges, puis les transporter de la centrale au chantier et enfin les mettre en oeuvre, sont des opérations qui ne sont pas sans impact sur l’environnement. La technique du retraitement à froid des chaussées au ciment ou aux liants hydrauliques routiers, permet de valoriser les matériaux existants in situ, plutôt que de les évacuer en décharge pour les remplacer par des matériaux neufs.

Sommaire 

  1. Le retraitement en place à froid
  2. Le réseau secondaire : Les enjeux - Les dégradations : nature, causes, symptômes et remèdes - Reconstruction, renforcement… ou recyclage ?
  3. Retraitement en place : Avantages techniques, économiques, environnementaux - Technique - Limite
  4. Conditions de mise en oeuvre


0 commentaires

Voir aussi