Protection des parements

Les parements en béton doivent être entretenus régulièrement par des méthodes adaptées. Leur protection et leur entretien doivent être considérés comme des actions prévisibles et normales.

Le béton, selon sa compacité, sa porosité et sa rugosité, est plus ou moins sensible aux salissures. En optimisant l’homogénéité et la porosité du béton, on réduit la présence de vides susceptibles de favoriser la pénétration des salissures.

Les parements peuvent être protégés de manière préventive, par exemple avec des peintures.

Il existe des produits de protection qui répondent aux nuisances causés par la pollution et les graffitis. La gamme s’étend de l’hydrofuge aux systèmes pelables, en passant par les produits permanents et permettant le nettoyage des tags. Les hydrofuges sont bien adaptés au béton. Ils sont destinés à limiter la pénétration de l’eau dans les pores et les capillaires du béton sans en altérer les qualités esthétiques (pas de modification de la teinte ou de la texture).

Ils permettent d’obtenir un effet « perlant », (les gouttes d’eau glissant sur la surface traitée sans s’y étaler). Les hydrofuges présentent également une bonne résistance à l’encrassement. Les films pelables sont appliqués manuellement ou par projection. Si un tag est appliqué, on enlève directement le film qui se dissout à l’eau chaude ou froide sous pression selon le procédé. Il convient ensuite d’appliquer de nouveau une couche de produit antigraffitis.

Entretien des parements

L’entretien est une opération qui doit être considérée comme naturelle.

La conservation du bon aspect d’un parement justifie l’entretien du béton au même titre que celui d’autres matériaux pour lesquels cette intervention est admise et effectuée régulièrement.

Les techniques de nettoyage usuelles sont les suivantes :

  • Le sablage, surtout en voie humide pour limiter les nuisances. La technique du sablage a évolué pour s’adapter à la nature du béton et préserver sa texture.
  • L’emploi de l’eau, de préférence chaude, sous pression avec addition de détergents, permet une action rapide, sans mouiller de façon excessive le béton.
  • La vapeur d’eau limite encore les effets du mouillage tout en agissant efficacement sur les impuretés grâce à sa vitesse de projection.
  • L’emploi de produits chimiques mis au point par des sociétés spécialisées permet de dissoudre les salissures sans altérer le béton. Un nettoyage à l’eau chaude redonne ensuite au béton son aspect d’origine.

L’application d’un hydrofuge après traitement constitue une protection plus durable, limitant la fréquence d’intervention.



0 commentaires
CAPTCHA
Voir aussi
  • 14/04/2022
    Rendez-vous
    Le concours Génie Civil 2022 : se déplacer en 2050 !
    8ème édition du Concours Génie Civil à l'attention des écoles d'ingénieurs et des IUT organisé par le SNBPE (Syndicat National du Béton Prêt à l’Emploi) et CIMbéton, sur le thème "Le futur des infrastructures de transport décarbonées : la réduction des distances dans un monde post-TGV". En effet, la question du transport et des infrastructures sont des enjeux majeurs des prochaines décennies et plusieurs sociétés travaillent déjà sur des programmes novateurs.
  • 10/01/2020
    Palmarès
    Trophée béton Ecole 2019-2020 : le palmarès
    PARIS. 9 janvier 2020. Le palmarès du 8e Trophée béton - Ecole a été dévoilé par Jean-François Briand, président du jury, à la Maison de l'architecture en Ile-de-France. Découvrez vite les noms des lauréats.