Contrôle de conformité 

Le contrôle de conformité du béton vise à vérifier la conformité du béton avec les spécifications. Il est défini par : 

  • Un plan d’échantillonnage précisant le nombre et la fréquence minimale des prélèvements nécessaires aux essais de contrôle. 
  • Un plan d’essais de contrôle définissant les essais à effectuer. 
  • Des critères de conformité permettent d’exploiter les résultats des essais pour attester de la conformité 
 

L’échantillonnage 

L’échantillonnage et les essais de conformité doivent être effectués, soit sur chaque composition de béton prise individuellement, soit sur des familles de bétons dont la représentativité est établie. 

Nota Bene : Une famille de béton est un groupe de compositions de béton pour lesquelles une relation fiable entre des propriétés pertinentes a été établie (règles de formulation et règles de passages entre les bétons composant la même famille). 

La notion de famille peut être élargie dans le cas de centrale faisant l’objet d’une certification du contrôle de production. 

 

Nota Bene : La fréquence minimale d’échantillonnage est modulée en fonction du système de certification de contrôle de production du béton. 

 

Evaluation de la conformité 

Les contrôles de conformité concernent en particulier la résistance en compression, la masse volumique, le rapport Eau/Liant, la teneur en ciment, la consistance. 

La conformité des bétons est évaluée sur la base de la conformité des résultats d’essais par rapport aux limites de la classe, ou aux valeurs limites spécifiées, ou aux valeurs cibles, en tenant compte des tolérances et de l’écart admissibles par rapport à ces valeurs spécifiées.



0 commentaires
05/12/2023 Francis ABAGHA ONIANG
Quelles sont les tolérances admissibles des résultats des essais mécaniques à la compression sur le béton à 28 jours ?
18/12/2023 Equipe Infociments
Bonjour @Francis ABAGHA ONIANG,

Le § 8.2.1.3 « Critères de conformité de la résistance à la compression » de la norme NF EN 206+A2/CN précise les valeurs à respecter :
- Pour chaque résultat individuel, il faut respecter la relation : fci >= (fck-4)N/mm2 (l'équation exacte est à rechercher dans la partie 8.2.1.3.1 de la norme, car les caractères spéciaux n'étant pas acceptés dans cette zone de Commentaires, son rendu avec des caractères ordinaires l'a certainement déformée).
- En production initiale ou continue : dans ces cas, des critères statistiques précisés au 8.2.1.3.2. s’appliquent, qui ne seront pas détaillés ici. En effet, nous pouvons présenter et expliciter une norme, mais en aucun cas nous y substituer.

En vous souhaitant de réussir sur votre voie, bien à vous, l'équipe Infociments
CAPTCHA
Voir aussi
  • 01/09/2017
    Montpellier
    Une ombrière climatique inédite pour la gare TGV
    Pour cette gare méditerranéenne, Marc Mimram a imaginé une gare-pont coiffée d’une ombrière inédite qui filtre la lumière. Grâce au BFUP, elle sert à la fois de structure et de couverture.
  • 12/04/2018
    Eau
    L'eau joue un rôle déterminant dans la fabrication des mortiers et des bétons à base de liants hydrauliques. Elle agit non seulement pour conduire à la prise de ces matériaux, par réaction entre les constituants anhydres des ciments, mais aussi pour leur conférer certaines de leurs caractéristiques à l'état frais.
  • 14/09/2019
    BÉTON
    Les bétons projetés : définition, techniques de projection, formulation, utilisations, avantages et inconvénients
    Le béton projeté est une solution incontournable pour le confortement des terrains, lors de la réalisation de tunnels notamment, grâce à la possibilité de bétonner en s’affranchissant des opérations de coffrage. Le béton projeté est également une solution idéale pour la réparation ou le renforcement d’ouvrages compte tenu de son adhérence au support. Le béton projeté ne se limite pas à ces deux utilisations. Focus sur une technique performante en constant développement !