Les techniques de réparation des tunnels

Le choix de la technique est fonction du type d'ouvrage et de l'importance des dégradations

  • Les injections : pour la réhabilitation des ouvrages (étanchement des revêtements).

Le traitement par injection à l’aide de coulis consiste à remplir les vides du terrain par un produit liquide qui ensuite se solidifiera.

Le coulis est envoyé sous pression dans des forages traversant les zones à traiter. Ce traitement du sol permet de réduire la perméabilité du terrain et/ou d’en améliorer les caractéristiques mécaniques.

  • Le boulonnage : pour l'amélioration par des armatures des caractéristiques du terrain.
  • Le béton projeté : pour le renforcement des revêtements (béton projeté de fibres métalliques ou associé à un treillis soudé).
  • Le renforcement par anneaux séparés : par la mise en place d'anneaux de voussoirs en béton armé dans les zones dégradées.
  • La reconstruction du revêtement : par la mise en place d'un nouveau revêtement en béton coulé en place.
  • Le chemisage du revêtement : par la mise en place de coques préfabriquées de faible épaisseur (liaison avec l'ancien revêtement à l'aide d'un coulis de ciment injecté).


0 commentaires
Voir aussi
  • 04/07/2019
    GÉNIE CIVIL
    Travaux souterrains : présentation et perspectives de développement
    Les travaux souterrains permettent de réaliser, sous terre, des ouvrages destinés à la circulation des personnes, des véhicules et des marchandises (tunnels routiers et autoroutiers, tunnels ferroviaires, réseau de transport collectif urbain, métro-RER, voiries urbaines souterraines) ou des fluides (galeries et collecteurs d’adduction d’assainissement ou d’évacuation d’eau).
  • 03/03/2017
    GÉNIE CIVIL
    Béton projeté
    Le béton projeté est utilisé en travaux neufs, ou en réparation d’ouvrages anciens pour des réparations locales ou de confortement d’ouvrages.