Lors de leur utilisation, les ciments sont connus pour entraîner des risques d’irritation et d’allergies cutanées.

Afin de limiter ces derniers pour les utilisateurs, les ciments ont fait l’objet d’une limitation réglementaire de leur teneur en chrome VI (soluble) au niveau européen.

Ce document fait un point sur les principaux risques pour la santé des utilisateurs de ciments : l’origine et l’effet de la causticité et sa prévention, les effets du chrome hexavalent sur la santé ainsi que les effets de la limitation de la teneur en chrome VI (soluble) et ses conséquences sur la prévention.

L'Essentiel

  • Les ciments sont connus pour entraîner des risques d’irritation d’une part, provoqués par la basicité du ciment, et d’allergie cutanées d’autre part, provoqués par les allergènes, dont le chrome hexavalent.
  • La causticité du ciment ne pouvant être ni retirée, ni abaissée par des moyens chimiques, il est par conséquent indispensable de s’en prémunir, par des mesures de prévention collective en évitant les contacts avec les ciments et par le port des équipements de Protection Individuels (EPI).
  • Afin de réduire leur caractère allergisant, les ciments ont fait l’objet d’une limitation réglementaire de leur teneur en chrome VI (soluble) au niveau européen lors de l’hydratation, basée sur l’expérience de certains pays nordiques.
  • Les études menées dans différents pays européens ont montré l’efficacité de cette mesure pour réduire les risques d’allergie cutanée.
  • Les ciments conservent néanmoins leur pouvoir irritant et il existe toujours des cas d’allergies cutanées. Les mesures de prévention visant à limiter autant que possible les contacts entre les produits contenant du ciment et la peau des opérateurs restent nécessaires.

Conclusion

  • Dangerosité du ciment = caractère irritant (lié au pH) + caractère allergisant (lié au Cr6+).
  • La limitation du Cr6+ dans les ciments a effectivement réduit le risque d’allergie, mais n’impacte pas pour autant son caractère irritant.
  • D’autres éléments, comme le nickel ou le cobalt, issus des constituants du ciment autre que le clinker, peuvent se révéler allergènes


0 commentaires

Voir aussi

  • 03/04/2018

    Bureau de Normalisation des Liants Hydrauliques (BNLH)

    Le BNLH (Bureau de Normalisation des Liants Hydrauliques) est un bureau de normalisation sectoriel. Il a été créé en 1987 et il fonctionne par délégation d'AFNOR (Association Française de Normalisation). Il a pour objectif de contribuer à l'élaboration des normes européennes ou internationales et d'administrer la rédaction des normes françaises utiles, reconnues, cohérentes et pertinentes du domaine des liants hydrauliques et des chaux. Il gère les commissions de normalisation correspondantes dans un environnement économique compétitif en évolution rapide, soumis à des contraintes de sécurité et des contraintes environnementales fortes.
  • 10/04/2018
    Dossier

    Histoire du ciment

    Le ciment est le constituant de base des bétons et des mortiers. Ce liant hydraulique artificiel permet de coller entre eux les grains de sable et les granulats.
  • 10/01/2018

    Types et Composition

    Si le procédé de fabrication du ciment est universel, le matériau n'en demeure pas moins complexe, avec six grands types dont la composition (nature et proportions des constituants) varie en fonction de l'application de destination du matériau. Ils sont définis dans la norme produit européenne NF EN 197-1, et leur répartition est brièvement présentée ci-dessous avec l’annotation conventionnelle des constituants entre-parenthèses.