Phénomène

Le processus de dessiccation est lié aux échanges hydriques entre le béton et le milieu extérieur.

La dessiccation du béton est un phénomène lié à l’évaporation de l’eau dans le béton. Elle se manifeste à partir des faces exposées à l’évaporation. Le front de séchage se propage ainsi peu à peu de la surface vers le cœur du béton .La peau du béton va donc subir un retrait de dessiccation plus rapide que le cœur de la pièce en béton.

Le phénomene est dû à la variation d’hygrométrie interne et l’humidité du milieu environnant et à l’évaporation de l’eau excédentaire (évaporation de l’eau libre du béton), eau qui n’a pas été utilisée dans les réactions d’hydratation du ciment.

Nota : Dans un béton, la quantité d’eau de gâchage est supérieure à celle nécessaire aux réactions d’hydratation du ciment. Ce qui permet une bonne homogénéité du mélange et facilite la mise en place du béton dans les coffrages. Le béton contient donc dans sa porosité de l’eau qui va progressivement s’échapper (processus de séchage naturel) quand l’humidité de l’air ambiant est plus faible que celle du béton.

La diminution de l’humidité relative dans le réseau poreux augmente la tension superficielle relative de l’eau présente dans les pores, provoquant une contraction du béton.

Les gradients de teneur en eau (gradient de séchage) qui apparaissent génèrent des tractions (gradient de contraintes) de la peau du béton et donc une fissuration superficielle. La profondeur de fissuration dépend du gradient de teneur en eau au voisinage de la surface.

Processus lent et complexe, ce retrait commence au décoffrage (exposition du béton à l’air libre) et peut se poursuivre quelques semaines après (voire quelques mois).

Facteurs aggravants

Le retrait de dessiccation dépend de la vitesse d’évaporation et de l’hygrométrie ambiante et des conditions météorologiques (températures, vent, ensoleillement) autour de l’ouvrage. Sa cinétique est gouvernée par la forme et la dimension des parties d’ouvrage.

Il est fonction :

  • de l’épaisseur de la pièce,
  • de la porosité du béton,
  • de la teneur en eau libre du béton,
  • du volume de pate cimentaire,
  • de la finesse du liant.

Les bétons formulés avec un faible rapport E/C ont un très faible retrait de dessiccation, car ils contiennent une faible quantité d’eau qui peut s’évaporer et présentent une faible différence d’humidité interne avec l’extérieur.

Le retrait de dessiccation des bétons ordinaires est donc plus important que celui des bétons à hautes performances (qui ont un rapport E/C faible).

Principes de prévention

La fissuration liée à la dessiccation peut être maitrisée :

  • En formulant les bétons avec un faible rapport E/C ;
  • En protégeant la surface du béton au jeune âge par une cure efficace dès la fin de la mise en œuvre du béton jusqu’à la fin de prise.


0 commentaires
Voir aussi
  • 23/04/2018
    Texture des parements
    La texture des parements représente l’état physique de la surface, en particulier la rugosité. Elle peut aussi être extrêmement variée.
  • 25/07/2019
    Compte-rendu
    Journée technique : Bétons pour infrastructures routières
    LILLE. 24 octobre 2019. CIMbéton est intervenu sur le thème des Bétons pour infrastructures routières lors de la Journée technique organisée en partenariat avec le Cerema, le SPECBEA, le SNBPE et Cotita Hauts-de-France à Polytech'Lille