Elles organisent les territoires urbains en permettant la pénétration et la dissémination de la nature dans la ville et la libre circulation de la faune et de la flore depuis les espaces ruraux jusqu’au centre des villes. 
 
Elles contribuent à l’amélioration de l’état de conservation des habitats naturels et des espèces en connectant les ilots de biodiversité urbaine.

Elles sont des outils d’adaptation de la ville au changement climatique.

Nota : L’aménagement des trames vertes  est l’occasion de réorganiser les plans de déplacement urbains (pistes cyclables, mobilités douces).

Les trames vertes jouent un rôle majeur dans le fonctionnement urbain.

Elles permettent :

  • de préserver et restaurer la biodiversité 
  • de  repenser l’urbanisme en symbiose avec la nature
  • de lutter contre la dégradation des milieux naturels et la fragmentation des habitats
  • de restaurer un réseau de continuités écologiques favorable au brassage génétique et à la survie des espèces
  • de réguler les problèmes environnementaux : 

- limitation de  l’imperméabilisation des sols , infiltration des  eaux pluviales 
- atténuation des amplitudes thermiques (lutte contre les ilots de chaleur urbains) 
- régulation hydrique , épuration de l’eau, autoépuration de l’air, pollinisation
- lutte contre les pollutions atmosphériques par les végétaux (production d’oxygène,  fixation des polluants, capture du CO2)

  • de contribuer au  maintien des services rendus par la biodiversité
  • d’augmenter la nature de proximité et de permettre de vivre avec le vivant
  • d’améliorer la qualité du  cadre de vie 
  • de répondre au désir des citadins de nature en ville
  • de mettre  en valeur la qualité et de la diversité des paysages
  • d’intégrer la nature dans les projets d’aménagements
  • de créer des espaces d’accueil et de support pour la biodiversité 

De nombreuses solutions constructives en béton ont été développées pour réaliser les ouvrages support des trames vertes à base de produits préfabriqués en béton ou en béton coulé en place.



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/09/2018
    la réunion – marseille – ajaccio
    Le béton au secours de la biodiversité marine
    Favoriser le repeuplement des fonds marins : le nouveau défi lancé au béton, qui par sa grande plasticité, sa durabilité et sa résistance s’adapte aux contraintes physiques et de biodiversité.
  • 11/06/2017
    GÉNIE CIVIL
    Les passages à faunes
    De nombreux ouvrages linéaires découpent le territoire et appauvrissent donc sa richesse biologique. Routes et voies ferrées constituent des obstacles infranchissables pour de nombreuses espèces animales. Leur aire de déplacement en est réduite, avec des conséquences sur leur alimentation, leur reproduction et leur développement.