Les évolutions qui en résultent se traduisent par une optimisation continue des performances mécaniques et des possibilités esthétiques des bétons.

Les bétons répondent désormais à des usages de plus en plus diversifiés, à des résistances toujours plus importantes et à des milieux de plus en plus agressifs.

La fabrication des bétons a bénéficié au cours des dernières décennies d’innovations issues de la chimie minérale et organique et d’amélioration des outils de production. Les évolutions des techniques de mise en œuvre offrent de nouvelles possibilités de réflexion architecturale.

En plus de leurs qualités physiques et de leurs performances mécaniques, qui répondent aux exigences constructives, les bétons moulables à volonté offrent une variété infinie d’apparences et une multitude d’aspect, de teintes et de formes. Ils permettent de traduire et d’exprimer en volumes esthétiques simples ou complexes, les souhaits et la volonté des architectes dans un parfait respect de l’environnement. Le béton devient progressivement la matière des parements.

Les progrès techniques de ces dernières années offrent aujourd’hui aux maîtres d’ouvrage, aux maîtres d’œuvre, aux architectes et aux entreprises une très grande diversité de bétons pour la conception et la réalisation de parements esthétiques.

Les professionnels disposent d’un matériau qui autorise une variété infinie de possibilités d’aspect , qui répond pleinement à la demande esthétique et qui s’adapte à chaque type d’ouvrage, à la nature du chantier, aux conditions de mise en œuvre, aux exigences architecturales contemporaines et aux besoins et attentes des utilisateurs.

Les méthodes de fabrication actuelles permettent de satisfaire la qualité attendue des parements en termes d’aspects et de performances.

Les industriels du béton (béton coulé en place ou préfabriqué) proposent aujourd’hui une large gamme de solutions intégrant toutes les possibilités esthétiques du béton. Elle résulte de la combinaison de ses constituants (ciments gris, ciments blancs, sables, granulats, pigments), de la diversité des traitements de surface et de sa plasticité exceptionnelle à l’état frais lui permettant pratiquement de concrétiser toutes les formes possibles.

La surface du béton peut être laissée brute ou traitée, soit à l’état frais, soit à l’état durci (sablage, bouchardage, gommage, ponçage, gresage…).

La qualité esthétique des ouvrages et ainsi enrichie en  accentuant à l’infini le grain de la matière, les creux et les reliefs, en modelant la surface et en rendant plus ou moins apparents les différents constituants.

L’architecte et le concepteur possèdent ainsi une grande liberté de création et d’expression offerte par l’offre des choix pour animer les parements : formes,  teintes et aspects de surface obtenus par une grande palette de traitements de surface.

Le béton autorise une grande liberté de réalisation de tous types de formes imaginables et de reliefs de toutes dimensions. La plasticité du béton frais permet sa mise en place à l’intérieur de moules ou de coffrages de formes quelconques. La forme générale de chaque ouvrage ou éléments d’ouvrage est constituée d’une association de surfaces élémentaires planes, courbes, circulaires ou plus complexes. Elle est réalisée à partir d’éléments de coffrages ou de moules dans lesquels le béton est coulé et vibré.

Les multiples compositions des bétons, la sélection de ses composants et de leur dosage et les dispositions adoptées lors du coffrage ou de la mise en œuvre, les traitements de surface avant ou après démoulage, la teinte apportée par les constituants créent une palette quasi illimitée d’aspects, de textures et de teintes qui sont mis en valeur et accentués par la lumière. Le béton peut être rugueux, lisse, poli ou brillant selon la technique de traitement de surface qu’on lui applique. La surface peut comporter des creux, des incrustations et des reliefs ou reproduire des motifs décoratifs.

Le béton peut être travaillé dans son épaisseur, creusé, imprimé…Les parements permettent d’exploiter et de mettre en valeur toutes ses possibilités sculpturales.

Le béton, matériau minéral, composite par nature, est la matière des parements. Il s’adapte à tous les projets et répond pleinement à la demande esthétique et aux exigences architecturales contemporaines.

Lors de la conception et de la réalisation d’un ouvrage de nombreux paramètres doivent être maîtrisés pour obtenir des parements conformes, en termes de teintes et de textures, aux attentes des maîtres d’ouvrages et des maîtres d’œuvre et à la volonté esthétique des architectes.

Un parement en béton est une surface coffrée, généralement visible après achèvement de l’ouvrage. Il doit résister aux diverses agressions auxquelles est soumise la structure pendant sa durée d’utilisation et s’intégrer le plus naturellement possible dans son environnement.

L’obtention d’un parement de qualité repose sur l’attention que l’on portera lors de la formulation du béton et lors des différentes étapes de sa mise en œuvre. L’homogénéité de l’aspect est induite par celle des constituants du béton. La régularité des caractéristiques des constituants est de ce fait un point essentiel. La qualité des coffrages et des produits démoulants, des modes de coulage et de la vibration ainsi que les conditions de maturation participent au résultat final.



0 commentaires
Voir aussi
  • 12/04/2018
    béton

    Bétons projetés

    Le béton projeté est mis en œuvre par refoulement dans une conduite et projeté sur une paroi à l’aide d’une lance sous l’impulsion d’un jet d’air comprimé. Cette technique permet de réaliser des couches de béton de faible épaisseur adhérente au support et d’épouser parfaitement le profil du support. Elle est particulièrement adaptée pour la réalisation d’ouvrages de sections variables ou des intersections d’ouvrages, et des chantiers sur lesquels il est difficile d’amener un outil coffrant.
  • 04/03/2017
    Compte-rendu

    Colloque Recybeton 2017

    PARIS 9 mars 2017. Deux ans après le colloque "Le recyclage du béton dans le béton, tout naturellement" qui proposait un point d'étape, les acteurs du Projet National RECYBETON ont lancé un nouveau RDV pour en présenter les résultats récents les plus significatifs, et échanger avec l'assemblée.
  • 11/06/2020
    Règles B.A. 1960
    Les règles B.A.1945 sont remplacées en octobre 1960 par les règles B.A. 960 publiées sous le statut de Document Technique Unifié (DTU) avec l'intitulé ci-dessous.