Poteaux en béton de forme V

Les poteaux sont rarement sollicités en compression centrée (effort normal centré). Un poteau est en général soumis à des charges excentrées, donc sollicités aussi en flexion composée (effort normal et moment fléchissant) éventuellement en flexion déviée. Cette flexion est générée par la distribution des efforts au sein de la structure, la dissymétrie des chargements et les imperfections géométriques d’exécution.

Les poteaux peuvent subir un phénomène de flambement s’ils sont élancés (rapport entre sa longueur et sa plus petite dimension transversale grand). Le risque de flambement est pris en compte dans le dimensionnement du poteau.

Armatures des poteaux

Les armatures sont déterminées par calcul pour assurer la résistance du poteau aux sollicitations qui lui sont appliquées.

Les armatures d’un poteau en béton armé sont constituées :

  • d’armatures longitudinales qui doivent résister aux moments de flexion, dans les directions les plus défavorables. En général d’un diamètre supérieur à 12 mm, elles sont disposées au voisinage des parois en respectant les règles d’enrobage fonction des classes d’exposition.
  • d'au moins une barre à chaque angle dans le cas de poteau de section carrée ou rectangulaire et éventuellement au milieu de chaque face.
  • d'au moins 6 armatures réparties sur le pourtour, pour les sections circulaires
  • d’armatures transversales maintenant les armatures longitudinales en général de petit diamètre inférieur à 12 mm. Elles sont disposées en nappes successives horizontales (normales à l’axe du poteau) et régulièrement espacées.Les armatures transversales forment une « ceinture continue » parallèle au contour de la section du poteau et entourant toutes les barres longitudinales situées dans les angles. Elles permettent ainsi d’éviter tout déplacement des barres longitudinales vers l’extérieur et une fissuration longitudinale du poteau.

Dispositions constructives des armatures

Ces exigences sont extraites de la section 9 de la norme NF EN 1992-1-1 : « Dispositions constructives relatives aux éléments et règles particulières ».

Armatures longitudinales

Les armatures longitudinales sont réparties dans la section au voisinage des parois de façon à assurer au mieux la résistance à la flexion de la pièce dans les directions les plus défavorables.

Il convient de prévoir :

  • au moins 4 armatures dans les poteaux circulaires.
  • une armature dans chaque angle pour les poteaux de section polygonale.

Chaque armature placée dans un angle doit être maintenue par des armatures transversales.

La section totale d’armatures longitudinales doit être supérieure à une section minimale. La valeur recommandée est :

  • As,min = 0,10 NEd,/ fyd  avec un minimum de 0,002Ac

Avec :

  • NEd  effort normal de compression agissant.
  • fyd    limite d’élasticité de calcul des armatures.
  • Ac     aire de la section droite du béton.

Elle ne doit pas être supérieure à une valeur maximale Asmax.(valeur recommandée 0,04 Ac).

Armatures transversales

Les armatures transversales sont disposées en plans successifs perpendiculairement à l’axe longitudinal de la pièce. Elles assurent un ceinturage sur le contour de la pièce entourant toutes les armatures longitudinales.

Le diamètre et l’espacement des armatures transversales font l’objet de limites inférieures.



0 commentaires
Voir aussi