Résumé 

L’UAFGC regroupe aujourd’hui environ 2 750 acteurs du Génie Civil au travers de 8 associations membres : AFGC, AUGC, Eugène Freyssinet, ASCO-TP, APMBTP, AFPS, IMGC, APK.

L’UAFGC a pour objet, dans le respect de l’identité, des règles de fonctionnement et des prises de décision de chacune des associations adhérentes, de promouvoir, soutenir et coordonner toutes actions au profit :

  • de l’innovation et de l’excellence ;
  • de la mise en valeur, la diffusion et le rayonnement dans le monde du savoir-faire français ;
  • du progrès dans les domaines des matériaux, structures, techniques et méthodes de construction ;
  • de l’enseignement, de la formation et de la recherche ;
  • de l’image et de l’attractivité des métiers du Génie Civil et de la construction auprès des jeunes ;
  • de la mise en valeur et de la préservation des ouvrages de Génie Civil ;
  • de l’hommage aux grands noms du Génie Civil.
  • Les ouvrages publiés dans Construction Moderne témoignent du dynamisme et de l’excellence du Génie Civil français.

Sommaire 

  1. Nîmes / Montpellier : contournement de 60 Km pour TGV et train de frêt
  2. Nanterre (92) : Arena 92, une demi-ellipse de verre et de béton (Cabinet d'architecture E&C de Portzamparc)
  3. Gallargues-le-Montueux (30) : une passe à poisson sur le Vidourle
  4. Notre-Dame-de-Lorette (62) : mémorial international (Agence d'architecture Philippe Prost)
  5. Lille (59) : station de pompage des bateliers
  6. Hagetmau (40) : usine de méthanisation : l'énergie des déchets
  7. Rennes / Paris : les fondations géothermiques : l'énergie du sol


0 commentaires

Voir aussi

  • 01/06/2016
    Saint-Lys

    Modernisation de la piscine d'été

    Le nouveau bâtiment linéaire, conçu par l’atelier ATP, est rythmé par l’enchaînement des parois verticales et horizontales en béton, par des cours/patios en creux et la présence d’un grand claustra.
  • 17/01/2005
    Construction Moderne Ouvrages d'art

    Construction moderne Ouvrages d'art 2005

    Qu’ils soient routiers, ferroviaires, fluviaux, aériens ou hertziens, les réseaux de communication rapprochent les hommes. Jeter un “pont” vers l’autre a toujours été un acte humainement symbolique. Cette main tendue, nous l’avons imaginée sous différentes formes: d’abord un tronc d’arbre lancé en travers du ravin, puis des pierres assemblées en arcs de plus en plus élancés, et enfin des matériaux modernes tels que le béton de ciment, que l’ingénieur a appris à maîtriser. De ces performances sans cesse améliorées naissent des tabliers de ponts aux portées toujours plus audacieuses.
  • 23/09/2016
    GÉNIE CIVIL

    Pont en béton précontraint construits par poussage

    La méthode de construction d’un tablier de pont par poussage consiste à le réaliser par tronçons successifs sur l’une ou les deux rives de la brèche à franchir (à l’arrière d’une ou des deux culées), puis de le pousser au fur et à mesure de la fabrication des tronçons afin de dégager le coffrage (qui peut ainsi être utilisé pour la réalisation du tronçon suivant ) et de le mettre en place progressivement à sa position définitive (par translation longitudinal de l’ouvrage).