PRODUITS POLYCHROMES
Mélanges aléatoires de plusieurs bétons de différentes couleurs sur une même surface.

VEINAGE
Traînées de couleurs différentes de celles de la surface pour reproduire des effets de flammes.

DRESSAGE / ARASAGE
Passage d’une règle tirée sur le béton frais pour aplanir la surface.

TALOCHAGE
Égalisation de la surface obtenue par le frottement d’une taloche.

FEUTRAGE
Finition après talochage par le frottement d’une brosse souple ou de chiffons.

LISSAGE OU GLAÇAGE
Création d’un aspect lisse par l’action de truelles.

BROSSAGE
Passage de brosses à poils raides pour faire apparaître partiellement les granulats.

STRIAGE
Création de stries profondes par l’action de peignes.

IMPRESSION
Reproduction de dessins en reliefs ou creux par la pression de rouleaux ou de moules spéciaux.

TRAITEMENTS D’ASPECT PAR LES MOULES
Création ou reproduction de formes, de reliefs ou de textures au moyen de moules, revêtements de moules ou matrices élastomères (mousse de polyuréthane, polystyrène expansé…).

LAVAGE
Réalisation de surfaces de granulats apparents par lavage direct du béton frais au jet d’eau.

PHOTOGRAVAGE
Procédé qui consiste à reproduire sur le béton une photographie ou un dessin. Un désactivant intégré sur un support plastique ou polystyrène appliqué en fond de moule permet de reproduire l’image après décoffrage. Au contact du béton, le désactivant empêche localement la prise du ciment

Différents traitements de surface réalisés à l’état durci

DÉSACTIVATION
Mise en place d’un désactivant sur la paroi du moule ou à la surface du béton frais. La surface est ensuite décapée au jet d’eau ou brossée pour faire apparaître les granulats.

DÉCAPAGE Á L’ACIDE
Décapage de la peau ou de la laitance du béton par une attaque acide laissant apparaître les grains fins ou les gros granulats puis rinçage à l’eau.

SABLAGE
Attaque de la surface du béton par l’action d’un jet de sable à plus ou moins forte pression sur le béton durci laissant apparaître les grains plus ou moins fins et adoucissant la texture des granulats.

GRENAILLAGE
Attaque de la surface du béton résultant des impacts de grains de grenaille et faisant apparaître les grains moyens du béton.

PIQUETAGE / CISELAGE
Éclatements ou destructions superficielles de la peau par les chocs : ◦  d’outils à pointes multiples,

  • d’outils à une seule pointe,
  • de ciseaux dentelés.

ÉCLATEMENT
Parement cassé de façon irrégulière par l’action de marteaux pour faire apparaître l’ensemble des constituants avec cassure des gros granulats.

CLIVAGE OU FENDAGE
Rupture du béton selon un plan défini par l’action de couteaux faisant apparaître la texture interne du béton et des granulats.

GRÉSAGE
Attaque de la surface laissant de fines rayures, obtenue par l’action de meules à grains moyens, faisant ressortir la texture du béton et donnant une surface rugueuse.

ADOUCISSAGE
Usinage avec des meules permettant de faire disparaître toutes traces visibles de rayures donnant un aspect « adouci ».

POLISSAGE MAT OU BRILLANT
Usinage complet jusqu’au passage de meules à grains très fins à pierres tendres ou à feutres donnant un aspect poli mat ou brillant appelé aussi poli marbrier. Selon les granulats employés et le type de traitement, la surface peut être mate (trois passes de polissages) ou brillante (cinq passes de polissage).

FLAMMAGE OU DÉCAPAGE AU CHALUMEAU
Éclatement superficiel (sur quelques millimètres) d’une surface de béton durci par l’action d’une flamme à haute température faisant apparaître la texture interne du béton.

GOMMAGE
Projection par un flux d’air de particules extrêmement fines pour procéder à une homogénéisation de l’aspect ou à un nettoyage de la surface.

BOUCHARDAGE
Attaque de la surface à l’aide d’une boucharde faisant éclater la surface du béton pour offrir un aspect rugueux plus ou moins prononcé. Ce traitement fait ressortir la structure interne des gros granulats.

PONÇAGE
Parement attaqué superficiellement à la meule abrasive à sec ou à l’eau, dégageant partiellement les sables.

HYDRODÉCAPAGE
Le parement durci est attaqué au jet d’eau sous forte pression. Le calibrage du jet et sa pression permettent de varier la profondeur de l’attaque et donc l’état de surface obtenu.

MÉTALLISATION
Cette technique permet par projection à haute température de particules, d’obtenir des aspects de surface aux reflets métalliques (cuivre, bronze, aluminium, laiton, etc.).

L’enlèvement d’une partie de la peau du béton par certaines de ces diverses techniques impose de prévoir un supplément d’enrobage des armatures.



0 commentaires

Voir aussi

  • 15/12/2018

    Caractérisation des parements

    Aspects de surface et appréciation des parements L’aspect perçu du parement résulte de l’action de la lumière sur le béton et de la perception de l’œil de l’observateur.
  • 23/04/2018
    BETON

    Facteurs influençants la teinte des parements

    La qualité de la teinte d’un parement ne résulte pas de l’application de recettes simples. Elle repose sur la maîtrise d’un ensemble de paramètres liés à la formulation du béton (régularité des matières premières utilisées, précision des dosages), à sa fabrication et sa mise en œuvre (bétonnage, vibration), aux caractéristiques du coffrage, de la peau coffrante et du produit démoulant et aux conditions climatiques et météorologiques (température, humidité) lors de la réalisation de l’ouvrage et les jours suivants.