La prise du ciment n’est pas un séchage de la pâte après ajout de l’eau ; il s’agit d’un ensemble de réactions chimiques d’hydratation permettant le passage de la pâte de ciment (ciment additionné d’eau) de l’état liquide (plastique) à l’état solide (rigidification). Le temps de prise se mesure sur une pâte de constistance normalisée à l'aide de l'aiguille de Vicat (NF EN 196-3)

Tous les termes du Glossaire


Voir aussi

  • 01/06/2016
    REVUE

    Construction Moderne n°148

    L’enveloppe, par son dessin, par l’aspect de sa surface, de son apparence..., est le support d’expressions multiples qui caractérisent une architecture.
  • 20/05/2019
    GÉNIE CIVIL

    Travaux maritimes

    L’élargissement de l’Union européenne, l’essor économique de nombreux pays, la mondialisation des échanges et l’augmentation du tourisme nautique et du transport multimodal génèrent un essor important du trafic maritime. La France, avec sa très grande façade maritime, bénéficie d’une situation géographique privilégiée. Ce contexte est favorable à un développement important des aménagements en site maritime et une modernisation de l’ensemble des infrastructures portuaires.
  • 17/06/2017
    GÉNIE CIVIL

    Eaux pluviales : stratégie de la gestion intégrée des eaux pluviales

    L’eau essentielle à la vie est un capital à valoriser au service de l’homme, de la nature et de la biodiversité. C’est un élément majeur de notre patrimoine naturel, qu’il faut protéger de manière globale et durable. Bien qu’abondante en France, l’eau est une ressource qu’il convient de préserver pour les générations futures, car trop polluées, nos réserves pourraient ne plus être consommables. Il est indispensable, dans le cadre du respect des principes du Développement Durable, de ménager cette matière, d’en maitriser l’utilisation, de respecter le cycle de l’eau et de la restituer au milieu naturel en rechargeant les nappes phréatiques.