Généralités

Un parement en béton est une surface coffrée, généralement visible, à être vue après achèvement de l’ouvrage. Il constitue la peau de l’ouvrage(ce n’est pas un simple revêtement décoratif). Il doit résister aux diverses agressions auxquelles est soumis la structure pendant sa durée d’utilisation et s’intégrer le plus naturellement possible dans son environnement.

L’obtention d’un parement de qualité repose sur l’attention que l’on portera lors de la formulation du béton et lors des différentes étapes de sa mise en œuvre. L’homogénéité de l’aspect est induite par celle des constituants du béton. La régularité des caractéristiques des constituants est de ce fait essentielle. La qualité des coffrages, des huiles de démoulage, des modes coulage et de vibration et les conditions de maturation participent pleinement au résultat final.

Surfaces brutes et surfaces traitées 

On distingue trois types de surfaces de parement :

Elles peuvent être lisses ou à reliefs et être obtenues par démoulage immédiat ou différé. On distingue les surfaces brutes contre moule (l’état surface est obtenu au contact avec le moule, il porte l’empreinte du moule) et les surfaces brutes hors ou dessus de moule, c’est-à-dire travaillées à l’état frais par talochage, lissage ou impression, (l’état de surface correspond à une face qui n’est pas au contact avec le moule pendant le moulage).

  • Les surfaces traitées à l’état frais

De nombreuses techniques permettent de traiter le béton à l’état frais telles que le brossage, le striage, le lavage, l’impression…

  • Les surfaces traitées à l’état durci

Les surfaces béton peuvent aussi être traitées à l’état durci par des techniques très variées telles que la désactivation, le sablage, le grésage, le bouchardage….

Catégories de surfaces brutes

Capture d’écran 2018-12-15 à 12.05.03.png

Nota : Lorsque le béton est coulé à l’horizontale, par exemple, dans un moule pour les éléments préfabriqués, la face supérieure peut être traitée de multiples façons juste après le coulage. Ces traitements sont réalisés à l’aide d’outils très simples comme des règles tirées sur cales, des taloches pour obtenir une surface lisse, des bosses, des râteaux ou des peignes, pour une surface rainurée, ainsi que des rouleaux ou des moules, pour une surface imprimée.

 



0 commentaires

Voir aussi

  • 23/04/2018
    BÉTON

    Facteurs influençant la teinte des parements

    La qualité de la teinte d’un parement ne résulte pas de l’application de recettes simples. Elle repose sur la maîtrise d’un ensemble de paramètres liés à la formulation du béton (régularité des matières premières utilisées, précision des dosages), à sa fabrication et sa mise en œuvre (bétonnage, vibration), aux caractéristiques du coffrage, de la peau coffrante et du produit démoulant, et aux conditions climatiques et météorologiques (température, humidité) lors de la réalisation de l’ouvrage et les jours suivants.
  • 15/12/2018

    Caractérisation des parements

    Aspects de surface et appréciation des parements L’aspect perçu du parement résulte de l’action de la lumière sur le béton et de la perception de l’œil de l’observateur.