Constat

Les hommes ont évolués au cours des âges en contact constant avec leur environnement et en interaction avec la nature et la biodiversité.

Mais aujourd’hui :

  • 50 % des hommes vivent en ville ( 75 % en Europe)
  • 65 % de Français veulent davantage d’espaces verts dans leurs quartiers (Étude IPSOS pour Altéria Cogedim 2015)
  • 90 % de notre temps de vie se déroule dans des bâtiments
  • 70 % des Français choisissent leur lieu de vie en fonction de la présence d’espaces verts à proximité
  • 83 % des étudiants estiment que le végétal a une place importante dans les espaces de travail  (étude Essec BusinessScholl 2016)

Le citadin est en demande de nature et de proximité avec la nature.

Placer l’homme au milieu de la nature est donc un enjeu primordial pour le bien être des citadins.

La biophilie

Le concept de Biophilie a été inventé par le psychologue social Erich FROMM et popularisé dans les années 80 par le biologiste Edward O WILSON (« l’hypothèse de Biophilie »).

La Biophilie est l’attraction (l’affiliation émotionnelle et l’affinité innée) de l’homme vers la nature et des êtres humains vers les autres organismes vivants.

Elle se traduit par l’attrait irréversible, l’attirance inconsciente et instinctive de l’homme pour la nature et le vivant.

Le concept est désormais basé sur des preuves neurologiques et physiologiques.

L’Homme a un besoin biologique de garder une connexion avec la nature aux niveaux physique, psychologique, physiologique, mental et social et pour son épanouissement.

Cette connexion de l’homme avec la nature a un effet favorable reconnu sur sa santé et  sur son bien-être, sa productivité et ses relations en  société.

Nota : étymologie grecque du mot Biophilie : « l’amour de la nature ».

Les atouts de la biophilie

Le contact de l’homme avec la nature se traduit par de nombreux effets positifs :

  • bien être amélioré
  • gain de productivité
  • réduction du stress
  • augmentation de la créativité et de la concentration
  • amélioration des conditions de travail
  • amélioration de la santé (médecine préventive)
  • meilleur taux de réussite scolaire

L’accès de l’homme à la Nature est vital pour son bien-être physique, mental et émotionnel.

Le design biophilique

L’intégration de la biophilie lors de la conception d’aménagements et de projets immobiliers permet :

  • de valoriser un projet immobilier : valeur patrimoniale
  • différencier un aménagement
  • d’améliorer les qualités esthétiques du projet
  • de générer de nouvelles sensations au sein des aménagements
  • d’améliorer le bien etre et la qualité de vie des occupants

Le concept du Design Biophilique (design base sur la biophilie) se décline selon 3 principes clefs :

  • La nature dans l’espace : contact et connexion direct avec la nature,  incorporation de plantes, d’eau, de lumière, de cours intérieures végétalisées dans l’environnement bâti, d’ouverture sur la nature à partir de l’intérieur du bâtiment
  • Les analogies naturelles grâce à des matériaux qui évoquent la nature et les matériaux naturels : formes biomorphiques , photographies d’arbres ,imitation de la nature ,évocation de la nature
  • La nature de l’espace : notre état émotionnel et mental est lié à l’organisation spatiale qui nous entoure.

L’accès à la nature, la vue sur la nature, la lumière naturelle peuvent être intégrés dans la conception des ouvrages : logements, bureaux, établissement scolaires et hospitaliers.

Nota : Des labels (exemple Biodivercity ) et des certifications pour valoriser les démarches en faveur de la nature dans des projets immobiliers et d’aménagements urbains ont été créé ces dernières années et se développent.

La gamme des solutions constructives en béton offre aux concepteurs et aux créateurs des alternatives en phase avec le concept de Design Biophilique.



0 commentaires
Voir aussi
  • 03/09/2020
    Fabrication du ciment et empreinte CO2
    Les bétons des ouvrages, dont l’un des constituants principaux est le ciment, sont soumis à un phénomène naturel de carbonatation. La carbonatation se traduit par un piégeage du CO2 pendant l’ensemble du cycle de vie du matériau. Ce phénomène naturel vient compenser une partie du bilan environnemental du ciment. Par ailleurs, depuis plus de 30 ans la filière béton a réduit son empreinte CO2 de 39 %. Actuellement, de nombreux projets sont développés pour continuer à faire baisser cette empreinte.
  • 20/03/2020
    BRÈVE
    COVID 19 - L’industrie cimentière mobilisée face à la crise
    Alors que le pays traverse une crise sanitaire sans précédent, liée à l’épidémie du COVID 19, les entreprises du secteur cimentier, représentées par le Syndicat Français de l’Industrie Cimentière (SFIC), se mobilisent afin de préserver, prioritairement, la santé de leurs salariés tout en assurant la continuité de service à leurs clients.   
  • 12/06/2013
    Rapport annuel
    Infociments 2013
    Retour sur l'année 2012 : chiffres clés, faits marquants, actualité de l'industrie cimentière, enjeux de société et chantiers de références