Crédit photo : Shutterstock

Rudy Ricciotti, l’architecte retenu pour ce projet, est parti d’un constat : la nouvelle passerelle allait cohabiter avec des franchissements existants : le Point du Diable, plus vieux pont roman en France (XIe siècle), le pont routier qui marque la fin du XIXe siècle et un autre pont en béton du XXe siècle, « tous porteurs de savoir de leur siècle ». Et compte tenu de son environnement exceptionnel, cette nouvelle passerelle piétonne devait presque s’effacer dans le paysage.

Avec Romain, son fils ingénieur, Rudy Riccotti a imaginé une structure squelettique, telle une colonne constituée de vertèbres et traversées par la moelle épinière. Concrètement, il s’agit d’un arc léger dont les quinze voussoirs en U dessinent les contours du tabler et parapet.

Relever les défis techniques

Pour concilier l’effet de légèreté voulu, le franchissement de 69 m sans appui intermédiaire et l’impact visuel réduit au minimum, le duo Ricciotti a choisi le béton fibré ultra-haute performance (Befup). Une première en Europe ! Avec une portée de 67,5 m pour 1, 8 m de hauteur (soit un élancement de 1/38 eme), sans arcs ni haubans, la dalle de la passerelle des Anges ne mesure que 4 cm d’épaisseur ! Au final, la passerelle de 144 tonnes est composée de deux poutres isostatiques parallèles formant le garde-corps.

La totalité des éléments de l’ouvrage ont été préfabriqués en usine, puis assemblés sur site par précontrainte par posttension sur cintre. Les voussoirs ont été assemblés au dixième de millimètre près. Les études en amont du projet, la préfabrication des éléments béton, les méthodes constructives utilisées et la mise en œuvre de précontraintes très importantes ont permis une très grande maîtrise des délais : 3 mois de préfabrication, 1 mois de préparation du site, 1 semaine de pose - et seulement 6 ouvriers - et réglage, 1 semaine de démontage, soit moins de deux mois sur site.

 

Chiffres clés

  • 72 mètres de longueur totale, pour 67,5 m de portée
  • 1,8 m de large
  • 1,8 m de haut
  • 4 cm d’épaisseur de dalle
  • 15 voussoirs (environ 10t chacun) de 4, 60 m
  • 144 tonnes au total


0 commentaires
Voir aussi
  • 01/09/2013
    SOLUTIONS BÉTON

    L'approche performantielle

    L’approche performantielle est une démarche innovante, globale et prédictive de la durabilité des structures en béton, fondée sur la notion d’indicateurs de durabilité.
  • 15/06/2021
    Épinay-sur-Orge
    Opération coup de poing pour un ripage de pont millimétré
    À Épinay-sur-Orge (Essonne), le chantier du tram-train T12 a été le théâtre, en mai 2020, d’une intervention de génie civil spectaculaire : le ripage d’un pont-rail à l’occasion d’une opération coup de poing orchestrée par SNCF Réseau. Une course contre-la-montre de 72 h s’est alors enclenchée, à la sortie du premier confinement, pour le groupement d’entreprises piloté par DEMATHIEU BARD CONSTRUCTION afin de créer une brèche dans le talus ferroviaire existant et y faire glisser un ouvrage d’art de 6 500 tonnes construit à proximité ! Récit.