Documentation technique

Réalisations et chantiers

  • 05/04/2018
    Louveciennes

    Trois bétons cloutés et désactivés pour les cheminements du nouvel éco-quartier des Plains Champs

    La charmante cité des peintres impressionnistes vient d’achever la construction de son nouvel éco-quartier. Réalisés selon la technique du cloutage/désactivation par la société Mineral Service, trois types de bétons décoratifs ont été mis en œuvre pour valoriser le caractère esthétique et la qualité environnementale du projet. Le résultat est à la hauteur des ambitions !
  • 01/09/2017
    Salon-de-Provence

    Au bonheur des bétons décoratifs

    Trottoirs, esplanades, places et même, récemment, blason… En une quinzaine d’années, la ville de Nostradamus s’est métamorphosée et embellie de façon spectaculaire. Secret de cette transformation très réussie : le recours aux bétons décoratifs, parfaitement intégrés à l’environnement urbain et mis en œuvre de façon judicieuse. Visite guidée…
  • 01/06/2017
    Salon-de-Provence

    Un béton squamé lumineux pour la cité de Nostradamus

    Ouverte au public depuis tout juste un an, la place Jules-Morgan est un pôle d’animation apprécié. Ce vaste espace récréatif et commercial est élégamment mis en valeur par un béton décoratif squamé « bas carbone », mis en œuvre par Provence Impressions-RCR Deco France et Sols-Méditerranée, membres du Specbea.

Publications

  • décembre 2017
    Routes

    Routes n°142

    La réussite d’un aménagement est rarement le fruit du hasard. L’aménagement doit être conduit dans le respect des règles de l’art, pour assurer sa qualité. Les règles de l’art sont les pratiques qui permettent de réaliser des ouvrages satisfaisant à l’usage et aux demandes du client. Tout acte de construire possède ses règles de l’art. Elles concernent d’abord la conception et la fabrication du mélange, l’exécution de l’ouvrage, sa protection contre les agressions de l’environnement, etc.
  • juin 2017
    Routes

    Routes n°140

    Pour qu’un réseau routier soit résilient face au changement climatique, il doit être capable de résister aux effets de l’augmentation de la température et des précipitations, et continuer de fonctionner de la même manière qu’avant la survenue de ces événements. Or, une route, dans sa conception classique, est particulièrement vulnérable au changement climatique.