Documentation technique

Réalisations et chantiers

  • 01/09/2017
    BOUCHES-DU-RHÔNE

    Au bonheur des bétons décoratifs

    Trottoirs, esplanades, places et même, récemment, blason… En une quinzaine d’années, la ville de Nostradamus s’est métamorphosée et embellie de façon spectaculaire. Secret de cette transformation très réussie : le recours aux bétons décoratifs, parfaitement intégrés à l’environnement urbain et mis en œuvre de façon judicieuse. Visite guidée…
  • 01/06/2017
    BOUCHES-DU-RHÔNE

    Un béton squamé lumineux pour la cité de Nostradamus

    Ouverte au public depuis tout juste un an, la place Jules-Morgan est un pôle d’animation apprécié. Ce vaste espace récréatif et commercial est élégamment mis en valeur par un béton décoratif squamé « bas carbone », mis en œuvre par Provence Impressions-RCR Deco France et Sols-Méditerranée, membres du Specbea.

Publications

  • juin 2017
    REVUE

    Routes n°140

    Pour qu’un réseau routier soit résilient face au changement climatique, il doit être capable de résister aux effets de l’augmentation de la température et des précipitations, et continuer de fonctionner de la même manière qu’avant la survenue de ces événements. Or, une route, dans sa conception classique, est particulièrement vulnérable au changement climatique.
  • décembre 2016
    REVUE

    Routes n°138

    Il se tiendra du 6 au 8 juin 2017 à Paris. Ce symposium est organisé par l’ATILH et l’industrie cimentière française. Il est placé sous le patronage de la Commission nationale française pour l’Unesco et il a reçu le parrainage de l’Académie des sciences, de l’Académie des technologies et de la FIB (International Federation for Structural Concrete). « The Future of Cement » est organisé à la fois pour célébrer les 200 ans de la découverte des lois régissant l’hydraulicité du ciment par Louis Vicat et pour exprimer la vitalité d’une industrie toujours partie prenante des évolutions majeures de notre société.
  • septembre 2016
    REVUE

    Routes n°137

    L’étalement urbain et la densification des espaces déjà construits augmentent l’imperméabilisation des sols, accentuant ainsi les risques pour l’environnement. Ces phénomènes se concrétisent par des inondations plus fréquentes, en raison de la surcharge des réseaux et des vitesses de montée en charge des cours d’eau, ainsi que par une pollution des milieux récepteurs par lessivage. Au-delà de la gestion qualitative et quantitative de l’eau, l’imperméabilisation des sols dans les zones urbaines entraîne une diminution de l’évapotranspiration.