Résumé

Tout le monde s’accorde aujourd’hui à dire que les systèmes de transport vont devoir relever un défi majeur au cours des prochaines décennies pour assurer durablement la mobilité et les déplacements des personnes. En effet, si la moitié de la population mondiale (7 milliards) habite désormais en ville, les prévisions annoncent qu’en 2050 plus des 2/3 de la population mondiale (9 milliards) résideront en ville. Il est donc impératif aujourd’hui que les infrastructures de transport prennent définitivement le virage de la construction durable et soient moins coûteuses en énergie et moins polluantes.

Sommaire 

  1. La congestion du trafic routier est-elle une fatalité ?
  2. D’un point de vue économique et sociétal, faut-il augmenter la capacité des infrastructures routières ?
  3. D’un point de vue environnemental, faut-il augmenter la capacité des infrastructures routières ?


0 commentaires

Voir aussi

  • 29/04/2018
    Loire

    3 000 tonnes de liant hydraulique pour la mise à 2 x 2 voies de la RN82

    Depuis le mois de juillet 2015, la phase de terrassement a débuté sur le chantier de la mise à 2 x 2 voies de la RN82, situé entre Neulise et Balbigny, au sud de Roanne (Loire). Une opération de grande envergure, qui nécessite l’utilisation d’un liant hydraulique routier (LHR) pour traiter la couche de forme.
  • 01/03/2008
    REVUE

    Routes n°103

    Avec un prix Nobel de la Paix “climatique” et la tenue en France des Grenelles de l’environnement, l’année 2007 est une année charnière dans la lutte contre le phénomène du réchauffement climatique. Face aux inquiétudes des scientifiques, à la médiatisation intensive du phénomène et à une opinion publique de plus en plus favorable à changer de mode de vie face à l’urgence climatique, les décideurs ont fini par décider d’agir...
  • 25/01/1992
    Orne

    Des voies impériales aux voies rurales

    A Théligny, petit village de l’Orne, une solution économique et technique permet de redonner de l’espoir au responsable des finances. Le retraitement d’anciennes chaussées au ciment est une bonne réponse pour les communes dont les petits budgets souffrent de campagnes d’entretien trop rapprochées pour leur voies à faible trafic qui subissent pourtant de fortes contraintes à certaines périodes.