TT végétalisée - vue aérienne (c) Chuttersnap

Des équipements techniques EnR sur les toits 

Exemples de dispositifs jusque-là marginaux : capteurs solaires thermiques ou encore panneaux photovoltaïques. La mise en place de ces systèmes obéit à des règles d’implantation précises qui sont loin d’être toujours respectées sur le terrain.

Liaisons toiture-terrasse/supports des équipements : à surveiller

Cette mise-en-place doit en effet permettre l’entretien et la réfection des ouvrages d’étanchéité. Pour les toitures-terrasses béton, le DTU 43.1prévoit alors deux cas de figure :

  • Soit l’équipement est posé sur un ou plusieurs massifs émergents en béton (Fig. 1), solidaires de l’élément porteur ;
  • Soit il est fixé à un ou plusieurs massifs en béton posés sur le revêtement d’étanchéité ou sa protection (Fig. 2).

Du point de vue du gros œuvre, cette seconde solution peut apparaître comme la moins contraignante.

Equipements posés directement  : une solution très encadrée

Cependant, cela n’est possible qu’à condition que l’équipement soit démontable, sans recours à des engins de levage, et que chaque massif soit transportable. Ce qui signifie que les éléments installés sont limités à un poids de 90 kg et doivent pouvoir être déplacés par deux personnes.

 Dans le cas de dispositifs solidaires de l’élément porteur, le DTU définit en outre des distances minimales à respecter entre ouvrages émergents.

 Des hauteurs minimales doivent également être prévues entre le bas des équipements et la protection du revêtement d’étanchéité afin de permettre, là encore d’effectuer les opérations d’entretien et les éventuelles réfections (tableau ci-dessous).

Par ailleurs, le revêtement d’étanchéité et l’isolant support doivent répondre à des exigences de performances renforcées, pour tenir compte des sollicitations particulières auxquelles sont soumises ces terrasses (extrait des Pratiques de l’étanchéité).



0 commentaires
Voir aussi
  • 15/04/2021
    Classement des toitures-terrasses selon leurs destinations
    La toiture-terrasse, grâce à sa faible pente, rend l’espace disponible pour de multiples usages. Sur un plancher en béton, elle offre aussi facilité et simplicité d’entretien. Cet élément porteur permet également d’augmenter l’inertie thermique et d’améliorer le confort acoustique.
  • 01/06/2015
    SOLUTIONS BÉTON
    Les toitures-terrasses : une diversité d'usages innovants
    Près de cent ans après la théorie du « toit-jardin » énoncée par Le Corbusier, la cinquième façade revient sur le devant de la scène. Conscients du potentiel des toits-terrasses pour la ville dense et durable, élus, urbanistes et architectes redécouvrent les vertus de ces espaces longtemps abandonnés aux antennes et aux gaines de ventilation. Étage à ciel ouvert, la toiture-terrasse connecte le bâtiment avec les éléments naturels. L’énergie solaire peut y être transformée en électricité ou en chauffage.