La classe de résistance d'un ciment est la valeur minimale de résistance à la compression (exprimée en MPa), mesurée sur éprouvettes 4x4x16cm, 28 jours après leur confection et conservées dans l'eau à 20°C. Il existe trois classes de résistance courante d'un ciment, 32,5 42,5 et 52,5 définies dans la norme NF EN 197-1. À chaque classe de résistance courante correspondent trois classes de résistance à court terme : une classe de résistance à court terme ordinaire, notée N, une classe de résistance à court terme élevée, notée R, et une classe de faible résistance à court terme, notée L. La classe L est uniquement applicable aux ciments CEM III qui sont alors des ciments de haut fourneau à faible résistance à court terme.

Tous les termes du Glossaire


Voir aussi

  • 16/02/2021

    Outils de l’approche performantielle

    La démarche « approche performantielle » s’appuie sur des indicateurs de durabilité. Chaque indicateur est associé à des spécifications et des valeurs seuils, fonction de la durée de vie exigée, ainsi qu’à des essais en laboratoire ou sur éprouvettes prélevées sur ouvrage. On distingue trois types d’indicateurs.
  • 10/04/2024
    Brève

    Le Projet National FastCarb présente ses Recommandations !

    Le Projet National FastCarb (2017-2022), mené dans le cadre de l'IREX, est le résultat de la conjonction de deux constatations détaillées ci-dessous et s'était donné pour buts : de mettre en œuvre un procédé de stockage du CO2 dans les granulats de béton recyclés (GBR) par une carbonatation accélérée, d’améliorer la qualité de ces granulats par le colmatage de la porosité et de diminuer finalement l’impact CO2 du béton dans les structures.