Les principales particularités des bétons géotechniques sont :

  • D’être mis en œuvre dans le sol sans coffrage. La nature et les caractéristiques chimiques du terrain auront une influence importante sur le choix des méthodes d’exécution, les conditions de forage, le choix du fluide de forage et la durabilité des fondations.

Par ailleurs, l’aspect de parement ne peut pas être défini selon les mêmes critères que pour les bétons coffrés conventionnellement.

  • De devoir se mettre en place uniquement sous l’effet des dispositifs de bétonnage (éventuellement avec pompage) et sans apport d’énergie supplémentaire (pas de serrage par vibration ou de projection).

Les spécifications de ces bétons à l’état frais, en particulier la viscosité et le maintien de la consistance, sont déterminantes pour la qualité finale de l’ouvrage.

L’entreprise doit définir le mode de réalisation des fondations (indication de la méthode d’exécution et des conditions sèches ou immergées de forage) qui déterminera la consistance cible du béton à la réception sur chantier, ainsi que le maintien d’ouvrabilité dans le temps associé aux opérations de bétonnage.



0 commentaires
Voir aussi