Les 20 box des pêcheurs se développent au rez-de- chaussée, le long du parvis.

Le port de Bonifacio offre un cadre exceptionnel à la ville. Son identité est caractérisée par la mixité de ses activités, touristiques, commerçantes, de plaisance. En 2012-2013, la mairie a entamé un grand chantier de rénovation du port en vue d’optimiser toutes les activités économiques. Les travaux d’aménagement engagés ont porté sur les quais, les pontons, les terrasses des restaurants. Ils visaient aussi à redonner aux pêcheurs la place qu’ils avaient perdue sur les quais, au fil du temps, face au développement des activités touristiques (création de bars, restaurants, visite des grottes). Avec la création de la Prud’homie, les pêcheurs se voient dotés d’un équipement contemporain, leur offrant un outil de travail performant. Ils bénéficient ainsi d’un lieu d’accueil et de travail adapté à leurs activités et le port retrouve la mixité d’usages qui faisait son charme.

Cette réalisation est l’œuvre de deux jeunes architectes corses, Isabelle Buzzo et Jean- Philippe Spinelli, lauréats des Albums des jeunes architectes (AJAP). Le projet, qu’ils ont conçu, réinvestit, sur le quai, un lieu longtemps délaissé, bordé par une falaise calcaire. « L’Ortu Duzzi, qui signifie en bonifacien “Les jardins où l’eau douce coulait”, est le site choisi pour offrir un véritable lieu de vie à ceux qui continuent de raconter un pan de l’histoire de cette ville : les pêcheurs. À l’origine, occupé par des jardins, ce site, propice à la végétation du fait de la présence d’une source, est un endroit paisible », expliquent les architectes. « L’édifice que nous avons conçu épouse les courbes de la falaise et s’étend sur toute la longueur de la parcelle. Il fait sien l’ensemble de l’espace imparti, dans l’intention de générer un projet tant urbain qu’architectural. La Prud’homie s’ouvre à la vie de la cité en ménageant entre ses blocs des espaces extérieurs, en continuité avec l’espace public. Ainsi, réparation des filets, vente à la criée réinvestissent les quais et animent les rives. Adossé à la falaise, le bâtiment libère devant lui un parvis.

Une esplanade paysagée, avec des essences issues du plateau bonifacien, et accessible au public est aménagée sur les 20 box des pêcheurs. À plus de 3 m du sol, elle constitue un espace public en belvédère sur le port offrant aux usagers des vues magnifiques sur le paysage alentour. »

L’édifice épouse les courbes de la falaise.
L’esplanade en belvédère sur le paysage.

Minéral et pérenne

Le bâtiment est construit en béton brut gris, mis en œuvre in situ et coffré à la planchette selon un calepinage horizontal. Les empreintes rythmant le parement brut tissent des liens avec les strates calcaires de la falaise et dialoguent avec les lignes horizontales des persiennes coulissantes en bois qui occultent les différentes ouvertures. La dalle de l’esplanade vient en porte-à-faux sur le rez-de-chaussée et crée une ombre protectrice sur les box, ainsi que sur le banc de vente. Son avancée est soulignée par son acrotère en béton blanc, dont l’aspect lisse vient en contraste donner de la profondeur à l’édifice.

Le porte-à-faux de la dalle de l’esplanade vient créer une ombre protectrice sur les box et le banc de vente.
Les empreintes rythmant le parement du béton brut tissent des liens avec les strates calcaires de la falaise.

Reportage photos : Serge DEMAILLY

Maître d’ouvrage : commune de Bonifacio – Maître d’œuvre : Buzzo Spinelli Architecture, architecteBET structure : ISB – Entreprise gros œuvre : Corebat – Surfaces : 320 m2 SDP, 1 098 m2 SHOE – Coût : 1 080 000 € HT – Programme : 20 box pour les 20 pêcheurs de la commune (zone de rangement et espace de travail), local déchets, banc de vente de poissons, local machines à glace, bureau pour pêcheurs, bureau pour la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer), salle polyvalente communale, espaces extérieurs, esplanade paysagée publique.



0 commentaires
Voir aussi
  • 01/06/1999
    REVUE
    Construction Moderne n°99
    Le concours Cimbéton figure désormais parmi les institutions de l’architecture française. C’est en tout cas l’opinion d’ensemble qui s’est exprimée lors de la remise des prix de cette session 1998-1999 du concours, marquée par des sujets contraignants auxquels ont su répondre d’excellents projets. La créativité était donc au rendez-vous.
  • 01/12/2018
    Marseille
    Nouveau Lycée Simone Veil
    Le lycée Simone Veil, conçu par l’agence d’architecture Corinne Vezzoni et associés, est un édifice  en béton teinté dans la masse respectueux de l’environnement.