Résumé

Le Centre international de l’art pariétal Lascaux IV rend accessible au grand public une reproduction de la célèbre grotte dans un véritable bâtiment paysage. Le Lilliad Learning Center Innovation à Lille donne une nouvelle vie à l’ancienne bibliothèque universitaire, tout en offrant dans son extension des espaces de diffusion de l’innovation et de la science en train de se faire.

À Pantin, la rénovation des anciens magasins généraux transforme ces entrepôts en lieu de création, de réflexion et d’expérimentation, siège de l’agence de publicité BETC. L’école d’ingénieurs SeaTech, à La Garde, s’inscrit dans une démarche de reconquête et de mise en valeur du paysage. Le « Lieu de vie » du campus de Paris- Saclay invente un équipement ouvert aux usages multiples au service des étudiants.

Sommaire

  1. Montignac (24) : Centre international de l'art pariétal Lascaux IV
  2. Pantin (93) : reconversion des anciens magasins généraux
  3. Bonifacio (20) : Maison des pêcheurs à l'ortu Duzzi
  4. Villeneuve-d'Ascq (59) : Lilliad learning center innovation
  5. Paris (75) : Résidence médicale et sociale, hôpital de jour
  6. Mantes-la-Jolie (78) : Extension Restructuration du lycée Saint-Exupéry
  7. Toulon (83) : Seatech école d'ingénieur
  8. Gif-sur-Yvette (91) : Lieu de vie sur le campus de Paris-Saclay


0 commentaires

Voir aussi

  • 01/01/2001
    Construction Moderne

    Construction Moderne n°106

    Nous sommes aujourd’hui sensibles à la protection de l’environnement, à la préservation de notre patrimoine culturel, urbain ou végétal.Notre société est soucieuse de qualité environnementale et de développement durable pour notre cadre de vie présent et futur.Les bétons offrent aux maîtres d’œuvre une grande variété de solutions constructives et une riche palette d’apparences permettant d’inscrire, de façon respectueuse et harmonieuse, tout édifice contemporain dans son milieu naturel ou urbain.
  • 01/01/2000
    Construction Moderne

    Construction Moderne n°102

    Les bâtiments industriels ont connu leur heure de gloire à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Reconnue – parfois même reconvertie–,leur architecture fait maintenant partie du patrimoine. Mais force est de reconnaître que la qualité architecturale des bâtiments industriels est ensuite passée au second plan. La tendance s’inverse, cependant:on voit aujourd’hui réapparaître un souci de qualité architecturale dans les bâtiments industriels, au bénéfice de l’image de marque des entreprises. Et quel matériau autre que le béton pourrait ainsi offrir une solution d’ensemble pour les sols, la structure et l’enveloppe ?