Bibliothèque Ellen. Francesco Passaniti

Béton peint ou lasuré

La peinture constitue un moyen traditionnel d'apport d'une expression colorée au béton. Elle modifie sensiblement son aspect puisqu'elle le dissimule, ce qui peut aider à masquer les ragréages. Les lasures apportent une coloration, tout en étant transparentes et en valorisant la matière du béton. Les lasures protègent le béton, facilitent le ruissellement de l’eau, évitent les salissures. L'application au rouleau est très simple. Elle doit être effectuée hors poussière, après brossage de la surface du béton. Les lasures, qui supposent un béton de qualité, autorisent certains nuançages qui font jouer la lumière. Si les défauts de surface sont trop importants, un régulateur de fond pourra être utilisé avant l’application de la lasure.

Béton teinté en surface

Il est obtenu par saupoudrage et lissage d'un durcisseur minéral coloré sur la surface fraiche d'un béton au moment du coulage, afin de lui confèrer une couleur décorative avec des effets de matière, ainsi qu'une très grande résistance de type industrielle.

Béton teinté dans la masse

La couleur peut être recherchée dans l’épaisseur du matériau. Plusieurs techniques de mise en œuvre permettent cependant de donner en surface la couleur choisie sans nécessairement teinter toute la masse du béton. Dans les bétons bi-couches, les constituants sélectionnés pour leur teinte ou leur aspect sont dans la couche visible alors que le support est constitué d’un béton ordinaire. En projetant à la volée sur le béton encore frais un mélange sec de sable, de ciment et de colorant on peut en teinter la surface en profondeur.

Le béton est un matériau composite dont la couleur générale peut varier en fonction du choix de ses constituants.

Ciment : gris ou blanc ?

  • Le ciment gris : c'est le ciment le plus courant, obtenu à l'issu de la cuisson à très haute température d'un mélange d'argile et de calcaire. Plus ou moins gris en fonction de la pureté des matières premières d'origine, il définit la valeur de base de couleur du béton.
  • Le ciment blanc : mis au point dans les années 30, le ciment blanc est obtenu grâce à un process de fabrication spécifique et en réduisant au maximum les minéraux colorants (oxydes métalliques, etc...) présents dans les matières premières utilisées. Le ciment blanc répond à toutes les caractéristiques d'un ciment gris, l'agrément de la teinte en plus. Le ciment blanc révèle les couleurs naturelles des constituants du béton, sables et gravillons, sans les altérer. Il est le médium idéal des pigments naturels ou synthétiques.

Couleurs des granulats

Le granulat est un ensemble de grains minéraux appelés fillers, sablons, sables, graves et gravillons dont les dimensions sont comprises entre 0mm et 125 mm. Ils représentent 70 % du poids du béton.  Leur teinte varie en fonction de la nature du granulat. ex. : granites : jaune, rose, gris, vert / marbres : noir, bleu, rose, beige, blanc, vert.

La teinte des bétons bruts de démoulage dépend principalement des constituants les plus fins : pigments, ciments, fillers, sables. La teinte des bétons traités (surfaces lavées, désactivées, sablées, bouchardées, polies) est davantage liée à la couleur des sables et des gravillons.

Pigments de coloration

Les pigments sont des éléments fins dont le but est de modifier la teinte des mortiers et des bétons dans lesquels ils sont dispersés. Ils permettent d'obtenir une palette étendue de teintes  : jaune, ocre, rouge, brun, marron, noir, vert, bleu....

  • Il existe des pigments de synthèse qui sont principalement des oxydes de fer, chrome, cobalt, titane... Leur pouvoir colorant dépend de la nature et de la pureté du pigment mais aussi de sa finesse et de son pouvoir de dispersion
  • ...et des pigments naturels, qui sont des terres colorées naturellement par des oxydes ou hydroxydes métalliques (les plus connus sont les ocres).

Les pigments doivent être stables chimiquement, insolubles dans l'eau, insensibles à la lumière et aux températures extrêmes et d'un pouvoir colorant suffisant pour en limiter le dosage (de 1 à 3 % du poids du ciment).



0 commentaires

Voir aussi

  • 12/04/2018
    BETON

    Textures du béton

    Matériau composite par nature, le béton autorise un travail approfondi sur l’apparence de son parement. Il peut offrir un aspect rugueux ou lisse, s’animer de motifs en creux ou en relief ... Techniquement, trois types de traitements peuvent lui être appliqués : le travail de l’empreinte, les traitements chimiques et les traitements mécaniques. Ces traitements peuvent être réalisés soit pendant la période de coulage du béton soit après une période d’attente plus ou moins longue lorsque le béton a durci.
  • 23/04/2018
    BÉTON

    Facteurs influençant la teinte des parements

    La qualité de la teinte d’un parement ne résulte pas de l’application de recettes simples. Elle repose sur la maîtrise d’un ensemble de paramètres liés à la formulation du béton (régularité des matières premières utilisées, précision des dosages), à sa fabrication et sa mise en œuvre (bétonnage, vibration), aux caractéristiques du coffrage, de la peau coffrante et du produit démoulant, et aux conditions climatiques et météorologiques (température, humidité) lors de la réalisation de l’ouvrage et les jours suivants.
  • 10/01/2019
    Solutions béton

    La protection des ouvrages de Génie Civil en béton par peinture

    Malgré ses performances intrinsèques, le béton demeure sensible aux agents extérieurs. Une protection de sa surface par une peinture adéquate permet plus particulièrement de limiter les principaux risques que sont la carbonatation et la pénétration des chlorures, tout en apportant l’esthétisme de la couleur.