0 commentaires
Voir aussi
  • 25/01/1992
    Orne
    Des voies impériales aux voies rurales
    A Théligny, petit village de l’Orne, une solution économique et technique permet de redonner de l’espoir au responsable des finances. Le retraitement d’anciennes chaussées au ciment est une bonne réponse pour les communes dont les petits budgets souffrent de campagnes d’entretien trop rapprochées pour leur voies à faible trafic qui subissent pourtant de fortes contraintes à certaines périodes.
  • 25/01/1997
    Brochures
    Le retraitement en place, solution d'avenir
    La route de Maurecourt à l’Hautil, dans les Yvelines, était dans un tel état que les automobilistes se retrouvaient parfois piégés dans l’un des nombreux nid-de-poule. Longue à réaliser et coûteuse, la solution d’un rechargement et d’un reprofilage de la chaussée a finalement été écartée, au profit d’un retraitement en place au ciment. Sur le plan environnemental, l’utilisation des matériaux de la chaussée existante préserve les carrières et contribue à réduire le trafic d’approvisionnement du chantier, si nuisible au réseau routier.
  • 25/01/2000
    BAS-RHIN
    Retraitement in situ : un plus pour l'environnement
    Voilà 10 ans que le service des routes du Conseil Général du bas-Rhin privilégie des techniques de remplacement qui respectent les ressources naturelles. Une recette appliquée pour le renforcement et le calibrage de la RD 32. Au menu, matériaux recyclés et retraitement du sol en place.