Résumé 

Cité administrative métamorphosée en Centre de la danse, silo changé en zénith, ou tour surélevée... ces bâtiments mutent et s’adaptent à leur nouvelle fonction. Tout en pérennisant ce patrimoine, les opérations de rénovation permettent à des édifices transformés, grâce à la mise en œuvre de bétons contemporains, de répondre à de nouvelles exigences de sécurité, de confort thermique et acoustique. Ces réhabilitations réussies magnifient la signature architecturale initiale de bâtiments du XXe siècle, tout en les inscrivant dans les standards d’aujourd’hui ou de demain.

Sommaire

  1. Pantin (93) : Cité administrative / Jacques Kalisz (Reconversion en Centre national de la danse / Antoinette Robain et Claire Guieysse)
  2. Reims (51) : Halles du Boulingrin / Émile Maigrot - Eugène Freyssinet (Réhabilitation / François Chatillon)
  3. Paris (13e) : Halle aux farines / Denis Honegger (Reconversion en bâtiment d'enseignement / Nicolas Michelin)
  4. Marseille (13) : Silo d’Arenc (reconversion en salle de musique par C + T (Carta associés)
  5. Créteil (94) : les bleuets / Paul Brossard (réhabilitation des immeubles de logements sociaux / Agence RVA)
  6. Saint-Herblain (35) : Sillon de Bretagne (réhabilitation / Agence IN SITU – A & E)
  7. La Défense (92) : Tour Axa CB31 / Pierre Dufau (réhabilitation en Tour First / KPF et SRA-architectes)


0 commentaires
CAPTCHA
Voir aussi
  • Ile-de-France
    Résidence étudiante porte de Vanves
    Avec ses échancrures, la façade urbaine de la résidence étudiante créée par Jacques Ripault pourrait presque faire songer aux pages choisies d’un livre entrouvert sur la ville. À Paris, la langue de ville qui sépare les boulevards extérieurs du boulevard périphérique est un territoire monotone né de la démolition des fortifications et du rêve de ceinture verte des urbanistes qui nous ont précédés. Sur ce tissu urbain quelque peu distendu, les HBM en brique des années 30, entrecoupés de squares, côtoient les voies ferrées et des équipements éducatifs et sportifs.