Résumé 

En ouverture de ce numéro, le centre d’accueil du domaine Château La Coste est un nouveau projet du maître Tadao Ando, remarquable de raffinement et de sobriété minimaliste, qui dialogue avec un site paysager exceptionnel. L’école d’arts de Jacques Ripault et le Syndicat départemental de l’énergie de W Architectures inventent pour leur part de nouvelles propositions formelles et de nouvelles textures en béton pour trouver leur place dans des contextes urbains difficiles.

Avec leur EHPAD, Lazo et Mure réinterrogent un programme complexe et offrent une réponse originale, attentive au confort des utilisateurs. L’agence CAB Architectes crée, à travers un immeuble- villas de logements sociaux BBC, une typologie d’appartements innovante adaptée au climat méditerranéen.

De manière générale, tous ces projets, et notamment celui de la Maison de la petite enfance de Sispeo Architectes, s’attachent au bien-être de leurs occupants. Une thématique reprise dans le Solutions béton axé sur la santé et le confort dans les bâtiments en béton, alors que le décret d’obligation de surveillance de la qualité de l’air intérieur pour certains édifices de la petite enfance entrera en vigueur en janvier 2015.

Sommaire 

  1. Centre d’art – Le Puy-Sainte-Réparade (13) Tadao Ando, Tangram Architectes
  2. Maison individuelle – Saint-Didier-au-Mont-d’Or (69) Arch. aum Pierre Minassian
  3. École d’arts– Carcassonne (11) Arch. Jacques Ripault
  4. Syndicat départemental de l’énergie – Montauban (82) Arch W-Architectures
  5. Logements – Cannes-La Bocca (06) Arch. CAB Architectes
  6. Zoo – Vincennes (94) Architecte : Atelier Jacqueline Osty & Associés
  7. EHPAD – Paris (75) Arch.Lazo & Mure Architectes
  8. Maison petite enfance –Juvisy-sur-Orge (91) Arch. Sispeo Architectes


0 commentaires
Voir aussi
  • 01/01/2005
    REVUE
    Construction Moderne n°119
    Quels que soient sa taille, sa nature, son programme et son usage, tout édifice a une dimension symbolique. Il peut exprimer une posture conceptuelle, un parti esthétique, une position rationaliste, une volonté minimaliste et bien d’autres encore.
  • 04/09/1999
    REVUE
    Construction Moderne n°100
    Au-delà des louanges, la rédaction veut retenir que Construction moderne est apparue à ses juges comme “présentant de façon esthétique les réalisations architecturales” et que cette revue “est une véritable ode au béton”, à tel point que le jury“a révisé son opinion sur le sujet”. Autant de gagné, donc, pour l’image de notre matériau. Dont acte.