Résumé

La connaissance historique des séismes en France remonte à 1000 ans. Sur cette période, la métropole et l’outre-mer ont connu des séismes très destructeurs. En métropole, de nombreux tremblements de terre d’intensité macrosismique VIII à IX se sont produits: dans les Pyrénées en 1428, 1660, 1817 et 1967, à la fron tière suisse (Bâle) en 1356, 1775 et 1885, dans les Alpes-Maritimes en 1887, près d’Aix-en-Provence en 1909, etc. Ces intensités correspondent à l’effondrement partiel ou total des constructions en maçonnerie. La carte de sismicité historique de la fig. 1 montre les principaux épicentres depuis 1000 ans.

Sommaire

  1. Sismicité de la France
  2. Qu’est-ce qu’un séisme ? Génèse, magnitude, intensité, effets
  3. Effets des séismes sur les constructions : Oscillations horizontales, verticales, de torsion
  4. Réglementation parasismique des maisons individuelles
  5. Dispositions parasismiques : matériau, conception d'ensemble, dispositions constructives


0 commentaires

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voir aussi
  • 01/04/2009
    SOLUTIONS BÉTON
    L'architecture parasismique
    Si la France n'est pas le pays le plus exposé au risque sismique, sa prise en compte a permis de faire évoluer la réglementation et les communes soumises à l’obligation de respecter des normes parasismiques sont désormais quatre fois plus nombreuses. La protection réglementaire a cependant ses limites.
  • 01/11/2009
    COLLECTION TECHNIQUE CIMBÉTON
    B90F. Béton et construction parasismique
    La conception parasismique d’un bâtiment consiste à opter pour une architecture qui lui confère un bon comportement lorsqu’il est exposé à un tremblement de terre. La norme parasismique impose ainsi le respect de dispositions constructives spécifiques. Le béton armé, de par sa nature, autorise la conception et la réalisation de structures efficaces vis-à-vis des tremblements de terre.