Résumé 

Avec la mise en place du Plan National Santé - Environnement, la politique de santé publique ne se définit plus seulement par la connaissance des pathologies et de leurs modes de transmission mais également par l’évaluation des risques sanitaires liés à certaines pollutions de l’environnement. L’environnement est ici entendu au sens large, à savoir tous les produits ou émissions, au contact desquels nous entrons régulièrement.

Ce changement profond de l’approche de la santé publique induit une gestion du risque totalement différente : avant le sang contaminé ou la vache folle, les professionnels de la santé publique s’attachaient principalement à l’incidence des maladies pour mesurer le risque dit » réel «. Aujourd’hui la notion de risque est à rapprocher de celle de la probabilité, de l’incertitude.

Cette notion renvoie à des paramètres éminemment subjectifs et individuels à même, s’ils n’étaient à leur tour étudiés de manière scientifique, de nourrir des débats biaisés. C’est pourquoi sont progressivement mises en place des méthodologies d’analyse du risque dont l’objectif à terme est d’organiser le débat autour de données tangibles.

Sommaire 

  1. Extraction et fabrication des constituants du béton
  2. Fabrication et mise en oeuvre du béton
  3. Habitat béton


0 commentaires

Voir aussi

  • 23/07/2008
    COLLECTION TECHNIQUE

    B94. Le béton et la sécurité incendie

    La connaissance du potentiel calorifique et du comportement au feu des matériaux et des éléments de construction permet d’élaborer une protection contre le feu. Cet ouvrage offre un point complet sur les liens entre la conception architecturale et la sécurité incendie, la résistance au feu des bétons et les solutions béton disponibles.
  • 01/06/2015
    SOLUTIONS BÉTON

    Les toitures-terrasses : une diversité d'usages innovants

    Près de cent ans après la théorie du « toit-jardin » énoncée par Le Corbusier, la cinquième façade revient sur le devant de la scène. Conscients du potentiel des toits-terrasses pour la ville dense et durable, élus, urbanistes et architectes redécouvrent les vertus de ces espaces longtemps abandonnés aux antennes et aux gaines de ventilation. Étage à ciel ouvert, la toiture-terrasse connecte le bâtiment avec les éléments naturels. L’énergie solaire peut y être transformée en électricité ou en chauffage.