• Le ciment blanc est le meilleur allié des bétons apparents
  • Il révèle les couleurs naturelles des constituants du béton : sables, gravillons sans les altérer
  • Il est le médium idéal des pigments naturels ou synthétiques
  • Il met en valeur les reliefs du parement par la clarté qu'il confère au béton

Constituants des bétons blancs

La teinte blanche ciment

La blancheur du ciment est due à la réduction maximale des minéraux colorants dans les matières premières utilisées et à un process de fabrication spécifique.

Constituants des bétons blancs : les granulats

Les caractéristiques des granulats sont d'ordre intrinsèque et de fabrication. Ce n’est pas tant la valeur des caractéristiques qui importe pour la confection des bétons, mais leur régularité.

Les adjuvants

Les adjuvants permettent d’améliorer les conditions de mise en oeuvre du béton, d’améliorer les performances mécaniques et d’augmenter la durabilité des bétons.

Le béton blanc apporte une valeur ajoutée au monde de la construction par des applications plus esthétiques et qualitatives qui transforment l'architecture.

Les bétons blancs sont constitués de ciment blanc, de granulats et d'adjuvants, pour n'en citer que les constituants principaux. Le ciment blanc, obtenu par la mouture de clinker blanc, participe au rendu très esthétique du matériau final, une certaine ressemblance avec la pierre de taille, ou le marbre.



0 commentaires

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voir aussi
  • 20/04/2018
    beton
    Reprise de bétonnage
    Les reprises de bétonnage sont des discontinuités créées volontairement dans l’ouvrage pour en permettre sa réalisation. Elles constituent des surfaces de faiblesses potentielles si elles sont mal réalisées.
  • 01/11/2009
    COLLECTION TECHNIQUE CIMBÉTON
    B90J. Etude de cas
    Le lycée Jean Jaurès du Pic Saint-Loup
  • 13/03/2019
    Protection des ouvrages de Génie Civil en béton par peinture
    Malgré ses performances intrinsèques, le béton demeure sensible aux agents extérieurs. Une protection de sa surface par une peinture adéquate permet plus particulièrement de limiter les principaux risques que sont la carbonatation et la pénétration des chlorures, tout en apportant l’esthétisme de la couleur. Une maîtrise du choix du système de peinture et de son application est requise pour atteindre pleinement ces objectifs de performance. Le Fascicule 65, relatif aux ouvrages de Génie Civil en béton dans les marchés publics, a intégré dans sa version de 2018 un chapitre dédié à la protection par peinture des bétons sur la base d’une approche performantielle.