Le demi-cylindre de l’abside, façade est. Photo : Joao Morgado et Ana Amad

De l’extérieur, l’église Anastasis se présente comme un jeu d’imbrication : entre les deux tours de 12,4 m de haut, un cube de 16 x 16 m reçoit un cylindre de 14,75 m de diamètre que les parois courbes de l’étage laissent deviner. A partir de ce noyau, à l’est, un volume demi-cylindrique en porte-à-faux au-dessus du rez-de-chaussée s’élève sur deux niveaux, contenant l’abside de l’église. Côté ouest, deux volumes rectangulaires encadrent l’entrée. L’angle sud, entaillé en triangle, exprime une volée de l’escalier qu’il contient.

Le dépouillement est une vraie volonté de l’architecte, qui a dessiné les trois étages de l’église dans leurs moindres détails, des interrupteurs au mobilier, des objets liturgiques au chemin de croix. L’harmonie subtile des nuances de blanc des voiles de béton courbes, du sol de marbre, et du plafond suspendu carré génère une lumière particulière dans cette église sans vitraux.

Une fausse simplicité

Si l’église semble modeste par sa taille, son schéma structurel s’avère complexe et sa construction a posé de vrais défis. Alvaro Siza voulait que son bâtiment soit lu comme un objet dans son unicité. Les voiles de 12,4 m de hauteur, murs porteurs de béton blanc thermiquement isolés à l’intérieur, ont été coulés en place verticalement en une seule passe. C’est surtout la toiture en béton armé qui a challengé l’entreprise, avec ses 15 m de portée sa verrière intégrée. Les voiles de grande hauteur en béton blanc architectonique auto-plaçant ont également nécessité tout le savoir-faire de l’entreprise : 12, 5 m et 7, 5 m en courbe et porte-à-faux. 

 

Quelques églises en béton qui ont traversé le temps

  • Eglise Notre-Dame du Raincy, construite par Auguste et Gustave Perret en 1922-23
  • Eglise Saint-Joseph du Havre (Seine-Maritime), construite par Auguste Perret en 1951
  • Eglise Notre-Dame-des-Flots au Cap-Ferret (Girond), œuvre de l’architecte Raymond Morin et du sculpteur Hugues Maurin. Construite entre 1956 et 1966
  • Eglise Notre-Dame de Royan (Charente-Maritime), des architectes Guillaume Gillet et Marc Hébrard, inaugurée en 1958
  • Eglise Sainte-Jeanne-d’Arc de Verdun (Meuse), de l’architecte et ingénieur Jean-Louis Fayeton, construite entre 1963 et 1965
  • Chapelle Notre-Dame du Haut, à Ronchamp (Haute-Saône), signée le Corbusier et consacrée en 1955, à laquelle Jean Prouvé a adjoint un campanile dans les années 1970
  • Eglise Saint-Pierre de Firminy (Loire), signée par Le Corbusier et démarrée en 1973


0 commentaires
Voir aussi
  • 01/12/2018
    SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE
    Eglise de l’Anastasis et centre paroissial
    Oeuvre de l’architecte Alvaro Siza avec Jean-Pierre Pranlas-Descours, l’église Anastasis (Résurrection en grec) met en scène le béton, matériau fétiche du Pritzker portugais.
  • 01/06/2018
    italie – bergame
    La nouvelle église Saint-Jean XXIII
    Construite par les architectes Aymeric Zublena, Pippo et Ferdinando Traversi, l’église Saint-Jean XXIII est un lieu de prière et de contemplation qui marie l’art et le béton.