Patrick Guiraud

Ponts courants en béton

Les ponts courants désignent la majorité des ouvrages d’art aussi bien en surface totale de tablier, qu’en nombre, ils représentent de l’ordre de 75% en nombre du patrimoine d’ouvrages et de l’ordre de 50% en surface.  
Patrick Guiraud

Quelques ponts non courants

Les arcs sont, avec les ponts à béquilles, les structures les mieux adaptées au franchissement de vallées encaissées ou de gorges profondes.
Patrick Guiraud

Ponts à haubans

Le tablier des ponts à haubans est soutenu par une ou deux nappes de câbles (appelés haubans) accrochés à des pylônes. Le principe de ce type d’ouvrage est ancien. Albert CAQUOT en 1950 à Pierrelatte, Jean MULLER en 1975 au pont de Brotonne, ont contribué au développement de cette technique qui, en France, a abouti avec Michel VIRLOGEUX à la réalisation du pont de Normandie, puis du viaduc de Millau.
Patrick Guiraud

Différentes méthodes de construction des ponts en béton

De nombreux procédés ont été mis au point au cours de ces dernières décennies en optimisant les évolutions sur les performances des matériaux, les innovations des techniques de chantier et en exploitant les progrès constants des méthodes et moyens de fabrication.
13/03/2017
Patrick Guiraud

Les tranchées couvertes

La technique des tranchées couvertes consiste à réaliser une tranchée dans le sol, à exécuter l’ouvrage à ciel ouvert, puis à le recouvrir, en général par un remblai. Elle s'applique pour tous les types d’ouvrages, routiers, autoroutiers et ferroviaires.
La création de nouveaux axes routiers, autoroutiers et ferroviaires est indispensable pour garantir le développement économique, commercial et touristique des territoires, relier les hommes et faire circuler les marchandises. Les tracés rencontrent de multiples obstacles qui sont franchis par des ouvrages d’art (les ponts)  respectant le paysage, l’environnement et la biodiversité.


0 commentaires
Voir aussi